PRESIDENTIELLE 2017. Politique du logement et de la construction, taxation des entreprises, dispositifs fiscaux, Régime social des indépendants (RSI), travail illégal... Deux jours avant son élection à la présidence de la République, Emmanuel Macron, avait répondu à nos questions concernant ses projets pour le secteur de la construction.

Quelques jours avant son élection au poste de président de la République, le 7 mai 2017, Emmanuel Macron a répondu à Batiactu en ce qui concerne ses priorités de réforme pour le secteur de la construction.

 

Batiactu : D'après un sondage que Batiactu a réalisé début avril 2017 auprès de 1.200 de nos lecteurs, leur première attente est celle de la simplification des normes. Que proposez-vous pour simplifier la réglementation en matière de construction ? Et notamment pour la réglementation accessibilité ou le compte pénibilité.

 

Emmanuel Macron : Face à la crise du logement qui ne cesse de s'aggraver dans notre pays, nous devons produire plus de logements abordables et cela commence par arrêter de rendre la construction sans cesse plus complexe et coûteuse. Il n'y aura donc pas de nouvelles normes de construction sur le quinquennat. Concernant la réglementation de l'accessibilité, nous encouragerons les acteurs du secteur à rencontrer les associations afin d'échanger sur certains aspects règlementaire qu'ils nous ont rapportés comme étant contre-productifs.

 

"Nous allons donner pour cela un rôle important aux branches."

 

Il importe, par ailleurs, de reconnaître la pénibilité de certaines tâches et d'en tenir compte dans la détermination des droits à la retraite. C'est vrai aujourd'hui et ça le restera demain après la réforme des retraites. Certains des critères actuels, notamment les quatre premiers qui sont déjà entrés en application, font consensus. D'autres ne sont manifestement pas adaptés. Il faut concevoir un dispositif simple et lisible, qui puisse réellement être appliqué dans les entreprises. Nous allons suspendre l'application des critères qui posent problème et reprendre le dialogue sur leur définition, en donnant pour cela un rôle important aux branches.

 

Découvrez dès la page 2, la suite de l'interview d'Emmanuel Macron, (En Marche !) candidat à l'élection présidentielle 2017

 

Redécouvrez l'enquête en ligne Batiactu sur l'élection présidentielle réalisée auprès de nos lecteurs du 8 au 17 mars 2017, 1.238 répondants professionnels du bâtiment.

 

A la suite de notre enquête sur les priorités des professionnels du BTP pour la présidentielle 2017, nous avons fait parvenir à chaque candidat un questionnaire pour connaître leur programme sur les problématiques qui ressortaient (taxation des entreprises, simplification, RSI...).

 

Marine Le Pen, sollicitée à de nombreuses reprises par nos soins, n'a pas donné suite à nos demandes. Les mêmes questions lui avaient été envoyées. Son programme pour la construction a été détaillé par Batiactu en février dernier.
actionclactionfp