Batiactu : La taxation des entreprises est la deuxième priorité pour nos lecteurs. Souhaitez-vous faire durablement baisser les charges qui pèsent sur les entreprises ? Si oui, de quelle manière ?
Emmanuel Macron :
Les prélèvements obligatoires sur les entreprises seront réduits de plus de 10 milliards d'euros. Le taux de l'impôt sur les sociétés (IS), qui est aujourd'hui de 33%, sera ramené progressivement à 25 % d'ici à 2022, en commençant dès 2018. Le France reviendra ainsi dans la moyenne communautaire et regagnera en attractivité.

 

Par ailleurs, le crédit d'impôt pour la compétitivité et l'emploi (CICE) sera converti en exonérations de cotisations sociales patronales à hauteur de 6 points additionnels. Au niveau du SMIC, l'allègement additionnel sera de 10 points, de sorte qu'il ne restera à ce niveau de salaire aucune cotisation générale. Le rétablissement des exonérations salariales et patronales des heures supplémentaires donnera plus de souplesse aux employeurs, en même temps qu'elle accroîtra le pouvoir d'achat des salariés.

 

Les travailleurs indépendants bénéficieront par ailleurs d'allègements de cotisations sociales. Pour un revenu de 30.000 euros, ce sera 500 euros de pouvoir d'achat supplémentaire.

 

actioncl