L'application des pigments de poudre de cuivre "a été délicate du fait d'une certaine volatilité de ces pigments et de leur assemblage complexe. Le tout a nécessité plusieurs prototypes, et le résultat est celui d'une enveloppe chatoyante, qui tour à tour, et en fonction de la lumière qu'elle reçoit, peut aller d'une teinte presque blanche à une teinte vive quasiment orange, en passant par toute une palette de roses, saumon et orange pale", explique Manuelle Gautrand.

actioncl