A l'occasion du déplacement de François Hollande à Hanoï, le groupe Vinci Concessions a signé un accord de coopération avec Vietnam Expressway Corporation, l'agence publique des routes vietnamiennes. Le pays souhaite se doter d'un réseau national autour d'un axe nord-sud sur 1.800 km.

Vinci va exporter son expertise, à la fois en termes d'ingénierie et de gestion des infrastructures autoroutières, au Vietnam. Le groupe de BTP a signé un accord de coopération avec l'agence vietnamienne des routes (Vietnam Expressway Corporation, VEC) en présence des présidents des deux pays, François Hollande et Trân Ðai Quang.

 

L'accord porte sur "le développement de schémas concessifs visant les infrastructures routières actuellement exploitées par VEC, ainsi que sur des échanges technologiques", précise Vinci. Les deux partenaires prévoient également de construire, financer et exploiter conjointement de futurs projets autoroutiers, qui impliqueront à la fois les branches Concessions et Construction du groupe français. C'est une filiale nommée Vinci Highways qui participera au programme de développement de ces infrastructures au Vietnam. Le pays souhaite se doter d'un important réseau, dont un axe nord-sud de 1.800 km constituerait la colonne vertébrale. Il envisage de recourir à un modèle de partenariat public-privé.

 

Le communiqué précise que Vinci Concessions est déjà présent en Asie, notamment au Cambodge où l'entreprise exploite des aéroports. "Cet accord illustre la stratégie de développement des activités dans les pays à fort potentiel de croissance", conclut-il. Le Vietnam compte près de 93 millions d'habitants et son PIB progresse fortement (+5,3 % en 2013).

actionclactionfp