ÉLECTRICITÉ. Le gestionnaire du réseau de transport d'électricité estime que l'approvisionnement énergétique devra encore être surveillé jusqu'en 2024, année à partir de laquelle le système électrique se renforcera progressivement. Mais ce dernier ne pourra pas répondre aux transformations de l'économie et des modes de consommation avant au moins 2030.


L'hiver 2020-2021 ne sera finalement pas le seul à être source d'inquiétudes. Dans son bilan prévisionnel à horizon 2030 publié ce 24 mars 2021, RTE, le gestionnaire du réseau de transport d'électricité de l'Hexagone, diagnostique les perspectives d'évolution du système électrique français sur la période courant de 2021 à 2030. Parmi les principaux enseignements de ce rapport, l'appel à maintenir la vigilance sur la sécurité d'alimentation jusqu'en 2024 en est certainement le principal. Une situation due à la moindre disponibilité du parc nucléaire, "conséquence de la crise sanitaire et des décalages de travaux de maintenance", mais aussi des nouveaux retards subis par le chantier EDF de l'EPR (réacteur nucléaire à eau pressurisée de nouvelle génération) de Flamanville, dans la Manche. À quoi s'ajoutent d'autres retards sur les capacités de production d'énergies renouvelables, particulièrement les parcs éoliens maritimes et les parcs solaires, les parcs éoliens terrestres ayant réussi à conserver un rythme un peu plus élevé.

 

Le prochain hiver, celui à cheval entre 2021 et 2022, fera donc lui aussi l'objet d'une "vigilance particulière" pour toutes ces raisons, en attendant que la transition énergétique s'opère et que les marges soient restaurées. Mais pour ce faire, les objectifs de la Programmation pluriannuelle de l'énergie (PPE) devront être atteints, prévient RTE.
Il vous reste 70% à découvrir.
Ce contenu est réservé aux abonnés
Déja abonné ? Se connecter
Abonnez-vous maintenant pour le lire dans son intégralité
Et bénéficiez aussi :
D’un accès illimité à tous les articles de Batiactu
D’une lecture sans publicité
De toutes les interviews et analyses exclusives de la rédaction
actionclactionfp