De plus, les travaux consisteront à adapter la voirie existante coté Ile-Saint-Denis qui nécessite à la fois d'être surélevée et réaménagée pour permettre le raccordement de l'ouvrage au quai du chatelier.
"Ce réaménagement permettra également de repenser la répartition des fonctionnalités en faveur des modes doux grâce à des trottoirs élargis et à une piste cyclable bidirectionnelle coté Seine", ajoute la collectivité.

 

Enfin, la requalification d'une section supplémentaire du quai du Chatelier est inscrite dans le programme. "Ce réaménagement interviendra en phase 2 du projet, dont le calendrier n'est à ce jour pas défini", conclut le Département de Seine-Saint-Denis.

 

"Au-delà d'un franchissement entre deux communes, cette passerelle sera surtout l'occasion de transformer le cadre de vie des riverains. En favorisant les modes de déplacement doux, on encourage la réappropriation des berges de Seine par les habitants", a commenté Stéphane Troussel, président du Conseil départemental. Le coût global de ce projet prévu pour fin 2021 est estimé à 25 millions d'euros.

 


actioncl