GESTION IMMOBILIÈRE. L'Unis, deuxième syndicat des métiers de l'immobilier, va changer de président à la fin du mois de juin. Christophe Tanay, qui s'apprête à quitter ses fonctions, tire un bilan positif de ses six années passées à sa tête.


Christophe Tanay, qui va quitter ses fonctions de président de l'Unis le 24 juin, après six ans et deux mandats, a tiré le bilan de son action, le 9 juin, par visioconférence. Le syndicat de professionnels de l'immobilier, le deuxième en nombre d'adhérents, s'est "considérablement renforcé", selon lui. 2.200 entreprises adhérentes soit 20.000 agents, et un rôle "conforté dans la rénovation immobilière", qui en fait le premier syndicat pour ce secteur, mais aussi pour la gestion immobilière, parmi les cinq métiers de la profession (agents immobilier, gestionnaires locatifs, administrateurs de biens, experts immobiliers, promoteurs-rénovateurs).

 

Pour le président de l'Unis, le renforcement du syndicat est aussi et avant tout celui de son rôle politique. "Le syndicalisme en général s'est renforcé", explique-t-il, "même si les corps intermédiaires ont été mal considérés au début du quinquennat d'Emmanuel Macron, ils ont repris leur place dans la crise, et on voit que le collectif a retrouvé toute sa valeur".
Il vous reste 60% à découvrir.
Ce contenu est réservé aux abonnés
Déja abonné ? Se connecter
Abonnez-vous maintenant pour le lire dans son intégralité
Et bénéficiez aussi :
D’un accès illimité à tous les articles Batiactu+
D’une lecture sans publicité
De toutes les interviews et analyses exclusives de la rédaction
actionclactionfp