Le numéro un européen de l'immobilier commercial a nommé un nouveau directeur groupe de la sûreté et de l'ingénierie immobilière. Il s'agit de Christophe Gomart, un général quatre étoiles qui a dirigé le Commandement des opérations spéciales et le Renseignement militaire. Un expert de la sécurité qui apportera une expertise précieuse à Unibail-Rodamco.

Après presque quatre ans à la tête du renseignement militaire, le général de corps d'armée Christophe Gomart, 56 ans, va entamer une nouvelle carrière dans le privé. Et c'est Unibail-Rodamco, le premier groupe de l'immobilier commercial en Europe, qui bénéficiera de cette reconversion. Le groupe l'a en effet nommé Directeur de la sûreté et de l'ingénierie immobilière. Le communiqué précise : "Il dirigera la politique sûreté du groupe et en assurera la coordination européenne. Il pilotera le développement des actions de prévention et de formation. Il supervisera également les activités d'exploitation et de maintenance des actifs, en conformité avec la politique du groupe en matière de services, de RSE et de maîtrise des risques".

 

Le périmètre du poste, précédemment centré sur la seule sûreté, a donc été élargi par rapport à son prédécesseur, parti à la retraite. Un porte-parole d'Unibail-Rodamco nous confie : "L'Etat d'urgence a été prolongé jusqu'au 1er novembre. Le risque n'est donc pas une nouveauté : les espaces publics et les centres commerciaux sont exposés à la menace. L'originalité est que le périmètre intègre de l'ingénierie, la maintenance et l'exploitation des sites, de la logistique et de l'entretien, autant de domaines où l'expertise globale de Christophe Gomart est forte".

Saint-Cyrien, Dragon parachutiste et spécialiste du renseignement

Le général est en effet diplômé de Saint-Cyr et de l'Ecole de Guerre. Il a exercé, pendant 30 ans, des fonctions stratégiques au sein de l'armée de Terre. Commandant du 13e régiment de Dragons parachutistes puis officier d'état-major à l'Inspection générale des armées, il avait rejoint, en 2006, le cabinet du ministre de la Défense comme chef du bureau réservé, l'homme qui fait l'interface entre le cabinet et les services comme la DGSE, le Commandement des opérations spéciales (COS) ou la Direction du renseignement militaire (DRM). A partir de 2008, Christophe Gomart assiste la présidence de la République en tant qu'adjoint au coordonnateur national du renseignement, avant de prendre la tête du COS, en 2011. Poste qu'il quittera deux ans plus tard pour devenir directeur du renseignement militaire, fonction qu'il occupait jusqu'à présent.

 

Unibail-Rodamco fait savoir qu'il sera rattaché directement à Jean-Marie Tritant, le directeur général des Opérations, qui est également membre du directoire du groupe.

actionclactionfp