Un logiciel déterminant l'inertie en fonction de la position géographique de l'ouvrage a par ailleurs été utilisé par les équipes du chantier. Au niveau du coût, la solution aluminium se serait également avérée moins onéreuse que la solution acier, ce qui a évidemment joué en la faveur des produits Schüco. Joël Terrien poursuit : "Il y a eu un bon partenariat, une bonne synergie avec Aluvair : nous leur avons prodigué des préconisations sur la bonne utilisation de nos produits. Ceux-ci sont innovants mais doivent encore conquérir leur marché. Il s'agit d'accompagner et d'adapter cette innovation, et c'est ce message que nous voulons faire porter." Cette façade, qui peut se retrouver dans du résidentiel comme du non-résidentiel, se compose de modules allant d'un poteau à un autre, modules qui sont ensuite assemblés sur site. Le produit se veut donc adaptable, d'autant qu'il s'agissait de sa première utilisation dans un lieu historique comme le château des Pères.

actioncl