Le toit est lui composé d'un bac en acier perforé et d'un complexe acoustique avec une membrane sur étanchéité. Comme en façade, l'isolation par l'extérieur permettra de minimiser les ponts thermiques, garantit le concepteur.

 

Par ailleurs, les porteurs du projet ont dû répondre aux différentes problématiques : conserver une température agréable de 19°C au droit des gradins (spectateurs), maîtriser l'évaporation de l'eau et le taux d'hygrométrie. "Effectivement, il y a un traitement de l'air très particulier sur cette opération, effectué par du soufflage et de la reprise d'air", complète Lionel Devaux.

 

actioncl