OUVRAGES D'ART. Annoncé en décembre 2020, le Programme national Ponts devait permettre d'aider quelque 28.000 petites communes à recenser et évaluer les ouvrages d'art dont ils ont la gestion, parfois sans le savoir. Une première étape dans la mise en oeuvre de potentielles stratégies de maintenance dont le bilan est positif, mais qui appelle une poursuite des efforts.


Le chiffre a de quoi interpeller : "en France, tous les 30km en moyenne, nous circulons sur un pont en mauvais voire en très mauvais état". Ce chiffre choc, Lionel Llobet, président du Syndicat national des entrepreneurs spécialistes de travaux de réparation et de renforcement des structures, le Strres, l'obtient par un calcul simple : sur le million de kilomètres qui constitue le réseau routier, 35.000 ponts seraient en mauvais ou en très mauvais état comme le rappelait le rapport du Sénat de 2019 portant sur la sécurité des ouvrages d'art.

 

Après l'effondrement du pont Morandi, à Gênes en 2018, et ledit rapport sénatorial un an plus tard, une prise de conscience a semblé émerger au sein des pouvoirs publics
Il vous reste 84% à découvrir.
Ce contenu est réservé aux abonnés
Déja abonné ? Se connecter

Abonnez-vous maintenant pour le lire dans son intégralité
Et bénéficiez aussi :
D’un accès illimité à tous les articles de Batiactu
D’une lecture sans publicité
De toutes les interviews et analyses exclusives de la rédaction
actionclactionfp