PAYSAGISTES. L'UNEP, représentant les entreprises du paysage, s'est mobilisée très tôt, dès le 27 mars, pour élaborer un plan de continuité d'activité pour faire face à la crise liée à la pandémie de Covid-19. Régulièrement mis à jour, il rassemble toutes les recommandations spécifiques au secteur, pour la reprise des projets en toute sécurité.

Un plan adapté aux activités du paysage et des chantiers, validé par la MSA et le ministère de l'agriculture, disponible en ligne, et ce, dès le 27 mars. L'Union nationale des entreprises du paysage (UNEP) a réussi très rapidement à fédérer les contributions, afin d'élaborer au plus vite un plan de continuité de l'activité des entreprises de paysage. Un guide qui est depuis, mis à jour très régulièrement. Ce document précise l'Union, "formalise, entre autres, toutes les recommandations sécuritaires et sanitaires à mettre en place pour protéger les salariés" mais est surtout "le seul moyen pour le chef d'entreprise de prouver par la suite qu'il a mis en place tous les actions rendues nécessaires par la situation actuelle." Il a servi également à la réalisation d'une fiche pratique réalisée par le ministère du Travail, disponible depuis le 2 avril.

 

"Dès le début de cette crise, la position de notre organisation professionnelle a été très claire : nous devons assurer la protection de nos salariés avant d'envisager une poursuite, même partielle, de nos activités." Laurent Bizot, président de l'UNEP.

 

Une reprise progressive, partielle et en mode dégradé


Laurent Bizot, président de l\'UNEP
Laurent Bizot, président de l'UNEP © UNEP

La protection des salariés est la priorité des entreprises du paysage, comme le rappelle Laurent Bizot, président de l'UNEP, dans un communiqué ce 15 avril. Alors que le confinement est prolongé jusqu'au 11 mai à minima, et alors que la grande majorité des entreprises du paysage avaient acté de la fermeture de leurs établissements dès le 17 mars, rappelle-t-il, l'activité reprend. Une reprise progresse, "de manière partielle et en mode dégradé", dans le respect des règles de
sanitaires et de sécurité, et en accord avec les représentants du personnel, "après concertation avec [les] salariés" et, bien sûr, l'accord des clients.

 

L'UNEP rappelle enfin que plusieurs documents et annexes sont mis à disposition des entreprises afin de répondre à toutes leurs questions face à la spécificité de certains chantiers par exemple.

 

Selon l'Union nationale des entreprises du paysage, 29.550 entreprises se consacrent à la création, à l'entretien et à l'aménagement de jardins et d'espaces paysagers.

"L'Unep réfléchit à des actions post-confinement pour accompagner la reprise de nos entreprises, interpeller les pouvoirs publics sur les mesures nécessaires pour soutenir notre filière afin qu'elle surmonte cette épreuve le mieux possible, et enfin stimuler la demande de nos clients en mettant en avant les bienfaits des espaces verts." Laurent Bizot

 

Retrouvez le guide dédié aux entreprises du paysage sur le site de l'UNEP.

 


actionclactionfp