Le chantier s'étalera sur trois années en tout, selon un phasage précis adapté aux financements annuels. Son organisation a concilié des techniques d'échafaudage classique, pour le ravalement des panneaux préfabriqués en béton, et méthodes de préfabrication associée au levage, pour les panneaux de menuiserie en métal. Ces étapes réalisées au moyen de nacelles élévatrices ont permis de limiter l'impact sur la vie des occupants. Des interventions à l'intérieur des appartements ont également concerné les émetteurs de chauffage, tous remplacés pour être plus performants. La deuxième phase de travaux, actuellement en cours, prendra 18 mois. Le bâtiment des officiers, plus bas et séparé des autres, sera le dernier à bénéficier d'une réhabilitation thermique.

actioncl