CONJONCTURE. La FNTP a dressé un bilan de l'activité du secteur pour le mois de mai 2020. Même si les signaux de reprise sont plus encourageants que ce qui était attendu, ils ne permettent pas de rattraper le choc encaissé dans les premières semaines de confinement.


Ça aurait pu être pire. C'est, entre les lignes, ce que l'on peut comprendre du dernier bulletin de conjoncture publié par la Fédération nationale des travaux publics (FNTP), portant sur le mois de mai 2020. En effet, avec le déconfinement, l'activité a pu reprendre nettement dans le secteur, après un effondrement historique entre la mi-mars et sur l'ensemble du mois d'avril. Sur un mois, les travaux réalisés ont en effet bondi de près de 87% en mai.

 

Ce rebond, même s'il est plus fort que ce qui avait été anticipé, est en réalité surtout dû au report de l'activité non exécutée en mars et en avril, nuance cependant la fédération. L'activité est en effet encore très inférieure à ce qui était réalisée un an auparavant (-14,6% vs mai 2019). Entre janvier et mai, la chute est elle aussi toujours très forte : -17,2%.
Il vous reste 66% à découvrir.
Ce contenu est réservé aux abonnés
Déja abonné ? Se connecter
Abonnez-vous maintenant pour le lire dans son intégralité
Et bénéficiez aussi :
D’un accès illimité à tous les articles de Batiactu
D’une lecture sans publicité
De toutes les interviews et analyses exclusives de la rédaction
actionclactionfp