Les travaux de la future ligne de métro de Rennes sont à l'arrêt après l'effondrement du sol dans un magasin rennais. Selon Ouest-France, la société chargée d'aménager la ligne reconnait que cet affaissement a été provoqué par le tunnelier.

Les travaux de la nouvelle ligne de métro de Rennes sont à l'arrêt pour trois semaines après l'effondrement du plancher d'un magasin samedi dans le centre-ville, a appris lundi l'AFP auprès de la municipalité. Samedi, en milieu d'après-midi, en pleine heure d'affluence, le plancher d'un magasin de déstockage s'est effondré sur une surface de 15 m2, et sur une profondeur de deux à trois mètres. Quatre personnes se sont retrouvées dans ce trou, et en sont ressorties par leurs propres moyens. Selon la préfecture, trois d'entre elles ont été blessées légèrement.

 

"A partir de lundi, des travaux d'investigation (sondages) et de confortement du terrain vont pouvoir être engagés depuis la surface sur la zone impactée. Ce chantier devrait durer près de 3 semaines", a indiqué dans un communiqué la Société d'Économie Mixte des Transports Collectifs de l'Agglomération Rennaise (Semtcar).

 

Selon un article du quotidien Ouest-France, cette société chargée d'aménager la deuxième ligne du métro de Rennes, reconnaît que l'affaissement a été provoqué par le tunnelier Elaine. Le journal indique également que dimanche après-midi, des travaux devaient être engagés et la partie supérieure de l'éboulement devait "être comblée par un apport de béton approvisionné depuis la rue de Saint-Malo". Cette intervention permet d'éviter une propagation éventuelle du phénomène en surface, et sécurise l'environnement immédiat. Cet incident retardera-t-il la livraison de la deuxième ligne de métro de Rennes, prévue pour 2020 ? a suivre.

actionclactionfp