TRANSPORTS. La société canadienne Transpod, qui construit un site d'essai pour son système hyperloop, a signé un protocole d'entente avec le gouvernement de l'Alberta afin d'accélérer le développement de sa solution de transport à très grande vitesse, et attirer des investisseurs.


C'est la première fois que l'entreprise obtient un soutien officiel de la part de pouvoirs publics. Deux ans après avoir déposé une proposition détaillée pour y réaliser une première ligne commerciale de 300 km de transport par tube sous-vide à très grande vitesse (système hyperloop), entre Calgary et Edmonton, la société Transpod a annoncé avoir signé un protocole d'entente avec le gouvernement de la province canadienne de l'Alberta.

 

Cet engagement n'est ni financier, ni exclusif. Mais il est stratégique pour l'entreprise canadienne cofondée par le Français Sébastien Gendron, en lui donnant un sérieux coup de pouce, en l'aidant à attirer des investissements privés, et en créant un précédent.
Il vous reste 79% à découvrir.
Ce contenu est réservé aux abonnés
Déja abonné ? Se connecter
Abonnez-vous maintenant pour le lire dans son intégralité
Et bénéficiez aussi :
D’un accès illimité à tous les articles Batiactu+
D’une lecture sans publicité
De toutes les interviews et analyses exclusives de la rédaction
actionclactionfp