DÉVELOPPEMENT. Neuf groupements ont été sélectionnés par le plan France relance pour permettre un meilleur accompagnement des petites et moyennes entreprises dans leur transformation numérique. Près de 18.000 entreprises pourront bénéficier de formations.

Le ministère de l'Economie a dévoilé ce mardi 30 mars les résultats du premier appel à projets visant à renforcer l'accompagnement des TPE et des PME dans leur transformation numérique. 75 dossiers avaient été soumis et neuf groupements d'opérateurs ont été sélectionnés par ce premier appel à projets, lancé le 18 janvier dernier. Ils ont été retenus "pour leur capacité à cibler des petites entreprises dans une logique de mise en réseau et à proposer des formats d'accompagnements adaptés aux besoins, qu'ils soient transverses ou plus spécifiques à certains secteurs d'activité", comme le définit le ministère dans un communiqué.

 

Des formations dès fin avril

 

Parmi les opérateurs retenus, le secteur des artisans du bâtiment et de l'équipement de la maison est représenté par le groupement entre l'agence Jour de marché, EldoTravo, l'agence Première rue et l'entreprise Agoraios.

 

C'est Bpifrance qui a été en charge de sélectionner ces opérateurs "capables d'organiser et de déployer des formations au numérique pour des TPE et des PME", comme le décrit le ministère. Près de 18.000 entreprises pourront suivre des formations adaptées à leurs besoins grâce à cette opération de France relance, et ce, dès la fin du mois d'avril. Référencement en ligne, création de site vitrine, meilleure communication avec ses clients, numérisation de la gestion de ses factures ou encore sécurisation des données de son entreprise ; toutes ces thématiques font partie des formations proposées.

 

Ce sera aux lauréats d'annoncer les thèmes des formations et les dates des sessions pour les suivre. Les entreprises devront se rapprocher de l'un des neuf groupements choisis si elles souhaitent participer.

 

Une numérisation progressive

 

Ce programme d'accompagnement collectif en matière de transformation numérique a été mise en place suite au constat, durant la crise sanitaire, qu'un grand nombre de petites et moyennes entreprises sont confrontées à un manque de maîtrise du numérique. Les activités à distance se multipliant, le passage au numérique est désormais essentiel.

 

Bercy avait annoncé en décembre débloquer 3 millions d'euros pour financer des diagnostics numériques à destination des très petites, petites et moyennes entreprises, dans le cadre du Plan de relance du gouvernement. Le ministre chargé des PME, Alain Griset, avait confié avoir "l'objectif ambitieux de numériser 1 million d'entreprises à fin 2021".

 

Le secteur du bâtiment numérise petit à petit ses pratiques, notamment avec le développement de la maquette numérique. Selon Yves Laffoucrière, président du plan Bim 2022, interviewé en février dernier par Batiactu, à l'été 2020, une étude a montré que "17% des acteurs interrogés utilisent des outils numériques (CAO et BIM) ; 37% sont convaincus que le numérique et le Bim sont des enjeux stratégiques et importants ; et 65% des répondants ont mis en avant l'efficacité du travail collaboratif."

actionclactionfp