ÉCONOMIE. À quelques jours de la fin de l'année 2020, Bercy fait un point sur la mise en oeuvre du Plan de relance en publiant chiffres et tendances sur la rénovation énergétique ou encore l'emploi des jeunes. L'occasion aussi pour le ministère de proposer un guide des mesures de France Relance destinées aux petites et moyennes entreprises.

Trois mois après son lancement officiel et alors que la France sort péniblement d'un second confinement sanitaire encore plus éprouvant que le premier, où en est-on de la mise en oeuvre du Plan de relance ? Celui-ci, sobrement baptisé France Relance par le Gouvernement et doté d'une colossale enveloppe de 100 milliards d'euros, a fait l'objet d'une communication de Bercy ce 17 décembre 2020, avec une publication des chiffres et tendances arrêtés à cette date. Le déploiement des mesures avait été amorcé par le vote en juillet dernier de la troisième loi de Finances rectificatives pour 2020, et Bruno Le Maire, le ministre de l'Économie, estime aujourd'hui que les premiers objectifs fixés ont été atteints : en cette fin d'année si tourmentée, 10 milliards d'euros ont déjà été injectés dans l'économie française, et l'exécutif ambitionne de débourser quelque 40 autres milliards en 2021.

 

163.176 bénéficiaires de Ma prime rénov' à la fin du mois de novembre

 

Pour l'heure, et dans le domaine de la transition écologique pour commencer, l'État indique que 80.000 dossiers Ma prime rénov' ont été déposés depuis la mise en place du Plan de relance. Le rythme des procédures a augmenté depuis la fin de l'été avant de se stabiliser cet automne, partant de 20.000 dossiers déposés en septembre, pour atteindre 30.000 en octobre et idem en novembre. D'après le Gouvernement, 163.176 bénéficiaires seraient ainsi concernés à la fin du mois de novembre ; autant de projets de rénovation énergétique de logements réalisés avec le soutien de la puissance publique, dont 48% sur le dernier trimestre.

 

Plus de 420.000 contrats d'apprentissage ont été signés depuis le début de l'année

 

Dans le domaine de l'emploi des jeunes, Bercy souligne que les primes à l'embauche ou l'apprentissage des moins de 26 ans ont rencontré un certain succès : au 1er novembre, environ 275.000 demandes d'aides ont ainsi été déposées, tandis qu'on recensait 923.000 embauches de jeunes sur des contrats d'au moins 3 mois sur la période courant d'août à octobre 2020 - un chiffre stable par rapport à la même période en 2019. Côté apprentissage, plus de 420.000 contrats ont été dénombrés depuis le début de l'année, une progression en comparaison au niveau de 2019 qui avait déjà enregistré des chiffres particulièrement positifs, avec 353.000 signatures de contrats.

 

France Relance et loi Asap

 

Afin de continuer sur cette lancée, le Gouvernement invite une nouvelle fois les petites et moyennes entreprises à se saisir des dispositifs de soutien mis en place pour affronter la crise économique qui a résulté de l'épidémie de coronavirus. C'est pourquoi un guide d'accompagnement réalisé par la Direction générale des entreprises vient d'être publié à leur encontre, pour leur présenter les mesures du Plan de relance qui leur sont destinées et en leur détaillant les modalités de calendrier, de mise en oeuvre ainsi que les liens utiles.

 

Prêts participatifs, fonds labellisés relance, fonds d'investissement régionaux, allégement des impôts de production, aides à l'industrie, diagnostic des besoins numériques, nouvelles opportunités de marchés pour le bâtiment avec les chantiers de rénovation thermique des bâtiments publics et des logements sociaux, travaux de rénovation énergétique des locaux commerciaux, mesures de décarbonation des entreprises industrielles... autant de mesures sur lesquelles Bercy table pour aider les petites structures à passer la tempête, et qui représenteraient 40 milliards d'euros directs et indirects. Les entreprises intéressées peuvent consulter le guide de Bercy à l'adresse suivante : https://www.economie.gouv.fr/plan-de-relance

 

La promulgation de la loi d'accélération et de simplification de l'action publique (Asap) le 7 décembre dernier offre aussi quelques mesures censées faciliter la vie des entreprises et leur ouvrir de nouveau débouchés, comme le seuil de passation des marchés publics en procédure simplifiée pour les travaux qui est désormais fixé à 100.000 €, et ce jusqu'au 31 décembre 2022. Le même texte prévoit en outre que 10% des marchés globaux soient réservés aux PME.

actionclactionfp