TRANSITION. Les transporteurs d'électricité (RTE, Enedis, ADEeF) et le Syndicat des énergies renouvelables annoncent qu'au 2e trimestre 2018, la consommation électrique française était couverte à plus de 30 % par des énergies durables. Zoom.

La situation est inédite depuis les années 1960 : le taux de couverture de consommation électrique par des énergies renouvelables s'est élevé à 31 % au second trimestre de l'année. Les différents transporteurs d'énergie (RTE, Enedis et l'Association des distributeurs d'électricité en France) notent que plusieurs facteurs ont contribué à ce résultat encourageant pour la réduction des émissions de gaz à effet de serre.

 

Tout d'abord, un deuxième trimestre caractérisé par des températures clémentes entraînant une demande de courant moins élevée que durant les mois d'hiver ou même d'automne. Ensuite, une production hydroélectrique importante. Les barrages et retenues d'eau ont, à eux seuls, produit aux alentours de 20 % de l'électricité nécessaire aux Français. Enfin, du côté des autres énergies renouvelables (éolien terrestre, solaire photovoltaïque et bioénergies) le taux de couverture ne cesse de progresser grâce à l'entrée en service de nouvelles installations partout sur le territoire. Ensemble, ces EnR parviennent à assurer environ 10 % de la consommation électrique, un niveau record. L'an passé, les renouvelables ne parvenaient à satisfaire que 20 % de la demande électrique nationale.

 

Les résultats détaillés seront publiés au mois de septembre 2018, dans le traditionnel Panorama de l'électricité renouvelable.

actionclactionfp