Le groupe français Tarkett a finalisé l'acquisition de Gamrat Flooring, une société spécialisée dans les sols commerciaux à usages professionnels, basée en Pologne. L'entreprise renforce ainsi sa présence en Europe orientale.

C'est fait ! Gamrat Flooring, société polonaise spécialisée dans les revêtements de sol vinyle, vient de passer dans le giron de Tarkett, pour un montant non communiqué. Le groupe français espère, par cette acquisition, renforcer "ses activités sur des segments à forte valeur ajoutée et croissance, tels que les hôpitaux, la santé et l'éducation, principalement dans les pays de l'Europe centrale (…) En s'appuyant sur la présence industrielle et l'expertise de Gamrat en Pologne, le groupe augmente ainsi sa capacité de production tout en renforçant sa compétitivité".

 

L'entreprise polonaise, qui a réalisé un chiffre d'affaires de 20 M€ environ en 2013 et qui emploie près de 220 personnes, a enregistré une croissance régulière au cours des trois dernières années. Elle dispose d'un site de production unique, à Jaslo, dans le sud-est du pays. Michel Giannuzzi, le président du directoire de Tarkett, explique : "Cette acquisition ciblée est conforme à notre stratégie de croissance externe, notamment en consolidant le marché très fragmenté des revêtements de sol".

 

Renforcer la présence en Europe centrale
Plut tôt dans l'année, Michel Giannuzzi nous déclarait : "Nous souhaitons maintenir notre exposition géographique équilibrée entre l'Amérique (36 % du CA), l'Europe (29 %) et la zone CEI et autres (35 %)". Au niveau des activités en revanche, l'activité de production et commercialisation des sols vinyles et lino représente une grosse majorité du chiffre d'affaires du groupe (60 %), très loin devant les moquettes (12 %), les sols sportifs (11 %), le bois et laminés (10 %) ou les revêtements caoutchouc (7 %). Tarkett, qui avait réalisé en 2013 une année record, engrangeant des ventes de 2,5 Mrds € (+9,8 %), a connu un début d'année 2014 en demi-teinte, pénalisé par la crise ukrainienne et des dévaluations monétaires dans les pays de la zone CEI. Malgré des résultats en-dessous de ses espérances, le groupe avait maintenu ses objectifs pour l'année en cours, prévoyant de poursuivre sa politique de croissance, à la fois organique et externe.

actionclactionfp