INSTALLATION EXPERIMENTALE. Bâtiments variés, voiries avec signalisation, réseaux souterrains d'eau et de géothermie… tout a été recrée au sein d'une vaste enceinte climatique nommée Sense-City qui permet de tester et valider des solutions de la construction en conditions quasi-réelles. Un équipement scientifique unique en Europe. Visite guidée avec Anne Ruas, coordinatrice du projet à l'Ifsttar.

L'endroit ressemble à un vaste hangar, mais c'est bien plus que cela. Sense-City, qui sera officiellement inauguré le mardi 3 avril 2018 à l'Institut français des sciences et technologies des transports, de l'aménagement et des réseaux (Ifsttar) est une enceinte climatique, conçue pour expérimenter la ville de demain. Anne Ruas, qui coordonne le projet, résume : "La chambre climatique est un grand hall de 20 mètres par 20 mètres sur 11 mètres de hauteur qui recrée un climat. Il est possible de simuler un climat parisien, une ambiance tropicale ou une canicule". Plusieurs paramètres sont donc manipulables - température, éclairage, humidité et précipitations - et l'endroit est totalement instrumenté pour suivre ces paramètres et d'autres comme les polluants de l'air, de l'eau, du sol. L'ingénieure poursuit : "A l'intérieur se trouve une mini-ville, mais il ne s'agit pas d'une maquette. Les éléments sont presque à l'échelle 1, il s'agit donc d'une portion de ville". Elle considère les lieux comme "un espace de jeu scientifique".

 

L'enceinte climatique est elle-même montée sur rails, de façon à pouvoir la déplacer alternativement sur une deuxième plateforme d'essais, située à côté. "Cela permet des expérimentations en chambre et hors chambre, de façon à voir l'écart entre les mesures faites à l'extérieur en conditions réelles et celles obtenues à l'intérieur en conditions simulées", nous explique Anne Ruas. L'équipement scientifique permet ainsi de tester et valider toutes sortes de solutions de construction et d'équipements destinés aux bâtiments ou aux infrastructures. Car, en plus de permettre l'érection de bâtiments, le site est également pourvu de systèmes de canalisation souterrains, d'eau potable et d'eau usée, ainsi qu'une installation de géothermie qui permettent d'étudier les performances selon le degré d'humidité des sols ou la répartition de polluants dans le temps en analysant la qualité chimique du sol. Les possibilités sont multiples.

 

Découvrez toutes les expérimentations qui sont menées à Sense-City dans les pages suivantes

actionclactionfp