REPORTAGE. Le 1er avril prochain, Velux lancera la commercialisation d'une nouvelle fenêtre de toit en finition blanche. Si cette nouveauté peut sembler simple, ce bois teinté en blanc constitue "une grande innovation et un véritable défi industriel" pour l'entreprise qui nous a ouvert les portes de son usine dans la Somme.

"Nous pensions tout connaître de la fenêtre de toit, mais nous nous sommes aperçus que nous avions encore du chemin à faire", a déclaré Benoit Fabre, Président de Velux France, en amont de la visite de l'usine de Feuquière-en-Vimeu. Le groupe vient en effet de sortir une nouvelle fenêtre de toit en finition blanche et le dirigeant ambitionne de "faire de ce produit (le WhiteFinish) le nouveau standard de la fenêtre de toit". "Nous sommes ambitieux mais réalistes", ajoute-t-il précisant que l'entreprise va proposer la finition blanche au même prix que la finition teinte bois.

 

Pourquoi du blanc ? Plusieurs raisons ont poussé l'industriel à développer ce produit. Le blanc apporte plus de lumière, qui est essentiel au confort de vie. Une enquête menée auprès de leurs clients a révélé que le critère de lumière est le plus important pour eux (54%), loin devant le mobilier (12%). "Grâce à cette finition blanche, nous donnons l'impression de plus de lumière", explique-t-il estimant que "cela efface la limite entre l'intérieur et l'extérieur".

 

Velux fenêtre de toit
Usine Velux à Feuquières-en-Vimeu (Somme). Nouvelle fenêtre de toit finition blanche © Velux

 

Pour réaliser cette nouvelle finition, Velux a tenu à ce que les veines du bois soient malgré tout visibles. "Nous voulions garder l'aspect naturel du bois", complète Renaud Grasset, Président de VKR France (Groupe Velux). Attaché à maintenir la qualité et la longévité de leur produit, cette nouveauté a nécessité 10 ans de Recherche et Développement, ajoute Renaud Grasset. "Il était important que cette peinture soit à la fois souple, résistante (qu'elle ne jaunisse pas et résiste aux UV), et surtout qu'elle soit compatible avec le processus industriel. La fabrication de ces fenêtres de toit finition blanche a été un "défi industriel pour le site de Feuquières-en-Vimeu" (Somme), nous explique le dirigeant de l'Usine. Il détaille : "Il a fallu revoir l'ensemble des étapes de fabrication, maîtriser l'humidité du bois, rehausser l'exigence du tri du bois, développer de nos tests, revoir nos outils de découpe et notre système de pilotage". L'objectif était aussi de "sortir un produit à un coût identique à celui du bois laqué", ajoute Renaud Grasset.

 

A quelques jours de la commercialisation de ce nouveau produit, Velux nous a ouvert les portes de son usine de Feuquières-en-Vimeu, dans la Somme, pour découvrir toutes les étapes de cette nouvelle fabrication.

 

=>Découvrez les processus de fabrication dans les pages suivantes

actionclactionfp