INTERVIEW. La marketplace d'articles de bricolage et de jardinage, Mano Mano, va mettre en place un score carbone afin d'accompagner encore un peu plus ses clients particuliers et professionnels dans le choix de leur produit. Matthieu Pihery, vice-président chargé du commerce et chef de projet du "Carbon Score" revient pour nous sur les détails de ce dispositif.


Mano Mano vient d'annoncer le lancement de son "Carbon Score" qui sera visible dès ce printemps sur sa plateforme. Au mois d'avril prochain, la marketplace d'articles de bricolage et de jardinage va afficher l'empreinte carbone de plus de 15% de son catalogue, espérant grimper à 40% d'ici à la fin de l'année 2023 et près de 70% dès 2024. Matthieu Pihéry, vice-président chargé du commerce de la marketplace et chef de projet du "Carbon Score" nous détaille le dispositif : comment est-il né ? Ses objectifs ? Sa trajectoire ? Ses ambitions auprès des professionnels ?

 

Batiactu : Comment avez-vous créé ce score carbone dédié aux produits de bricolage ? Sur quels données et critères vous êtes vous basés ?
Matthieu Pihéry :
Le score carbone s'inscrit dans une démarche globale autour de trois leviers : l'accompagnement de nos clients pour accéder aux aides à la rénovation énergétique, les produits de seconde vie et le carbone score.

 

Pour ce dernier, nous avons lancé un groupe de réflexion il y a plus d'un an
Il vous reste 75% à découvrir.
Ce contenu est réservé aux abonnés
Déja abonné ? Se connecter

Abonnez-vous maintenant pour le lire dans son intégralité
Et bénéficiez aussi :
D’un accès illimité à tous les articles de Batiactu
D’une lecture sans publicité
De toutes les interviews et analyses exclusives de la rédaction
actionclactionfp