INNOVATION. La société STGM vient d'inaugurer le plus grand téléphérique-terrasse de montagne à Tignes, dans le massif de la Vanoise (Savoie). Deux cabines transportent les voyageurs jusqu'à 3.456 mètres d'altitude sur une ligne longue de presque 2.000 mètres, le tout en 5 minutes.

La gare du funiculaire de Tignes, sur le glacier de Grande Motte, dans le massif de la Vanoise (Savoie), a inauguré depuis peu deux cabines bicâbles de téléphérique-terrasse qui permettent de relier la station, située à 3.034 mètres d'altitude, au belvédère, culminant à 3.456 mètres. Les deux engins peuvent accueillir environ un millier de personnes par heure, dans chaque sens de circulation, à raison d'une capacité de 100 personnes par cabine, et de 20 personnes par terrasse. En 5 minutes, le téléphérique parcourt une ligne longue de 1.996 mètres avec un dénivelé de 421 mètres, et avec une vitesse maximale de 10 mètres / seconde.

 

La STGM (Société des téléphériques de Grande Motte) a piloté ce projet qui s'inscrit dans le cadre plus large d'un programme baptisé "Altitude Expériences", et dont le but est de réaménager le massif de la Vanoise pour le rendre plus accessible, plus agréable mais aussi plus sûr et plus propre aux visiteurs, comme en témoigne Nicolas Provendie, directeur de la STGM : "Face au recul glaciaire, nos périodes de ski estivales et automnales se réduisent et perdent en qualité ; nous devions trouver comment maintenir raisonnablement et le plus durablement possible l'activité sur le territoire. Parallèlement à cela, nous avons constaté que nous ne possédions pas de produit touristique permettant de mettre en valeur ce lieu unique et incroyable perché à 3.456 mètres d'altitude, au cœur du Parc national de la Vanoise. Il était donc nécessaire de repenser l'offre touristique dans son ensemble avec une vision raisonnée".

 

Un investissement de 17 millions d'euros

 

Représentant un investissement de 17 millions d'euros, le téléphérique-terrasse de Tignes appartient à une nouvelle génération d'appareils : pour sa conception, la société suisse Garaventa AG a eu recours aux dernières technologies de confort et de sécurité, tout en veillant à lui conférer suffisamment de résistance pour affronter les conditions météorologiques de cet environnement spécifique, à plus de 3.000 mètres d'altitude. Les deux cabines permettent également aux passagers de bénéficier d'une vue à 360° sur les Alpes. Il a en outre fallu penser à l'intégration du téléphérique dans le paysage de la Grande Motte, un glacier de 4,2 km² particulièrement sensible et couvert par plusieurs protections règlementaires - le Parc national de la Vanoise, la Réserve naturelle de Tignes-Champagny et une Zone Natura 2000. Nicolas Provendie revient sur l'objectif poursuivi par le projet "Altitude Expériences" : "Cet objectif est multiple ; il est à la fois économique, environnemental et pédagogique. Nous souhaitons valoriser ce patrimoine tout en le préservant. Nous voulons donc maintenir l'activité économique et les emplois qui en découlent tout en préservant l'état des lieux avec des constructions sans impact négatif sur l'environnement. Enfin, nous souhaitions offrir l'accès, de beaux points de vue, des sensations et du divertissement aux visiteurs, mais au-delà nous pensons qu'ils sont aussi en attente d'informations et de données sur cet environnement unique si riche et si fragile".

actionclactionfp