ENGAGEMENT. La rénovation énergétique des bâtiments concerne aussi et surtout les établissements d'enseignement. Suite à la présentation du plan de rénovation, le ministère de l'Education tient à rappeler son engagement et dévoiler ses actions.

Tout comme les logements ou les bureaux, les établissements éducatifs sont concernés par le plan de rénovation des bâtiments. C'est d'ailleurs une question sur laquelle s'est penchée le Plan Bâtiment durable (PBD) et la Caisse des dépôts et dont le groupe de travail doit rendre ses conclusions le 23 mai prochain à l'occasion de l'Assemblée générale du PBD. Alors que le plan de rénovation a été présenté récemment par les ministères chargés de la Transition écologique et solidaire et de la Cohésion des territoires, le ministère de l'Education tient à montrer sa prise de conscience en la matière et son engagement pour réduire la consommation d'énergie.

 

Le plan de rénovation entend en effet faire des bâtiments publics des exemples en matière d'efficacité énergétique. Le Grand plan d'investissement mis en place par l'Etat, en partenariat avec la Caisse des dépôts, prévoit en effet de mobiliser 3 milliards d'euros pour les projets de rénovation des collectivités dont ceux des écoles et établissements scolaires. Le ministère de l'Education rappelle d'ailleurs que 50% du parc des collectivités territoriales est composé d'écoles, collèges et lycées et que ces établissements demeurent le type de bâtiment le plus consommateurs pour les collectivités devant les équipements sportifs et socioculturels.

 

Des travaux oui, mais pas que

 

Pour "favoriser la sobriété énergétique", le ministère de Jean-Michel Blanquer indique par exemple que "l'Etat assurera le cofinancement, en particulier par le dispositif des certificats d'énergie, de programmes d'éducation et de sensibilisation aux économies d'énergie en milieu scolaire". Pour autant, le ministère rappelle qu'économie d'énergie ne signifie pas forcément avoir recours à des travaux : "10 à 15 % d'économies d'énergie peuvent provenir du comportement des usagers".

 

C'est pourquoi, il faut "poursuivre" le travail d'éducation et de sensibilisation" notamment en milieu scolaire. Un appel à projets sera justement lancé courant 2018 pour financer "les actions les plus pertinentes et innovantes". Mais le ministère de l'Education n'a pas attendu ce plan de rénovation pour sensibiliser les plus jeunes à la question des économies d'énergie et évoque le programme Watty, dont le but est de sensibiliser les écoliers aux eco-gestes. Ainsi, depuis 2013, près de "65.000 élèves ont été sensibilisés dans plus de 580 écoles", précise le ministère qui ajoute enfin que ce programme "est prolongé sur la période 2018-2020, avec un taux de cofinancement croissant de la part des collectivités".

actionclactionfp