APPEL À PROJETS. La douzaine de lauréats de la mission "Réinventer le patrimoine", lancée le 21 septembre 2019, a été dévoilée par un jury de spécialistes réunis à Matignon. Les projets sélectionnés bénéficieront d'un accompagnement par l'Agence nationale de cohésion des territoires, la Banque des territoires et l'agence de développement touristique Atout France.

La mission "Réinventer le patrimoine" a maintenant ses vainqueurs. Lancé le 21 septembre 2019 à l'occasion des Journées du patrimoine par les ministres de la Cohésion des territoires et de la Culture, Jacqueline Gourault et Franck Riester, cet appel à projets national a été confié par le Premier ministre Edouard Philippe au maire (centriste) de Deauville (Calvados), Philippe Augier. Son objectif : valoriser le patrimoine touristique de l'Hexagone en réhabilitant des sites à valeur patrimoniale ou architecturale, pour les transformer en hôtels, centre culturels et d'évènements ou tiers-lieux. Le jury de la mission s'est donc réuni à Matignon le 13 décembre 2019 pour sélectionner 12 lauréats parmi 96 dossiers déposés. Les vainqueurs bénéficieront, dans le courant de l'année 2020, d'un accompagnement par l'Agence nationale de la cohésion des territoires, la Banque des territoires et l'agence de développement touristique Atout France pour concrétiser leurs projets de modernisation.

 

Voici donc la liste des 12 projets retenus par la mission "Réinventer le patrimoine" :

 

- la place Ducale de Charleville-Mézières (Ardennes)
- le fort Saint-Nicolas de Marseille (Bouches-du-Rhône)
- la briqueterie de la Grève-sur-Mignon (Charente-Maritime)
- le couvent de la Visitation du Puy-en-Velay (Haute-Loire)
- la citadelle de Givet à Charlemont (Ardennes)
- le Familistère de Guise (Aisne)
- le château de Courtanvaux (Sarthe)
- la ferme Nord de Zuydcoote (Nord)
- le domaine de Pontigny (Yonne)
- le centre hospitalier Gérard Marchant de Toulouse (Haute-Garonne)
- le parc de Wesserling (Haut-Rhin)
- le château de L'Isle Briand (Maine-et-Loire)

 

Un fonds d'ingénierie pour aider les lauréats à définir leurs projets

 

Les ministres concernés par l'appel à projets s'entretiendront avec l'ensemble des lauréats en début d'année. Par la suite, les sites bénéficiaires pourront compter sur un fonds d'ingénierie qui les épaulera dans la définition de leurs projets. Les partenariats privés en matière d'exploitation et d'investissement seront notamment facilités, pour permettre une concrétisation plus rapide des projets. Le pilotage technique du fonds est assuré par les différents ministères et entités publiques cités plus haut, le tout placé sous le parrainage de Philippe Augier, lequel a en outre présidé le jury de sélection (voir encadré).

 

"Les 12 projets sélectionnés feront l'objet d'une expérimentation pendant l'année 2020 dont l'objectif est d'accompagner les porteurs dans les procédures préalables à l'aboutissement des projets d'investissement : faisabilité technique, programmation des animations et services, consolidation du modèle juridique et financier, optimisation de la gouvernance et pilotage de projet", détaille le ministère de la Cohésion des territoires. Et d'ajouter que l'expérimentation en question "prévoit également de mettre en relation très en amont les porteurs de projets publics avec des opérateurs exploitants et investisseurs privés, internationaux, nationaux et locaux". Mais au-delà de services d'hébergement, de restauration et de loisirs, les lauréats devront proposer dès la phase de travaux une animation et une "cohésion territoriale de proximité", ce qui pourra se traduire par exemple par "une offre culturelle de qualité" ou par "des usages de type tiers-lieux".

 


Quels étaient les membres du jury de l'appel à projets "Réinventer le patrimoine" ?

 

Pour sélectionner 12 lauréats parmi les 96 dossiers déposés, le jury présidé par le maire de Deauville Philippe Augier était composé de Delphine Aboulker, directrice adjointe de l'Ecole de Chaillot ; Nicolas Combes, directeur général adjoint de la Saline royale d'Arc-et-Senans (Doubs) ; Guillaume Fonquernie, directeur général de Lov Hotel Collection (groupe d'établissements hôteliers de prestige) ; Sophie Huberson, déléguée générale du Syndicat national des espaces de loisirs, d'attractions et culturels (Snelac) ; Frédéric Jousset, directeur général de Webhelp (entreprise spécialisée dans l'externalisation de la gestion de l'expérience client et des processus métiers), président de Beaux-Arts Magazine et membre du conseil d'administration du Musée du Louvre ; Alexia Noyon, directrice de la Chartreuse de Neuville (Pas-de-Calais) ; Yolaine Proult, déléguée générale de France Tiers-Lieux ; et Saadia Tamelikecht, architecte des Bâtiments de France de Seine-Saint-Denis et conservatrice de la basilique de Saint-Denis.

 


actionclactionfp