INFOGRAPHIE. A la suite de semaines intenses de négociations entre les pouvoirs publics et les acteurs du BTP, le gouvernement a accepté d'introduire un certain nombre de concessions concernant la future réglementation environnementale 2020 (RE2020). Explications.


La conférence de presse donnée le 24 novembre 2020 par Barbara Pompili, ministre de la Transition écologique, et Emmanuelle Wargon, ministre déléguée au Logement, est restée dans les mémoires. Fin du chauffage gaz en maison individuelle, recours systématique aux matériaux biosourcés : deux messages-chocs que la quasi-totalité des acteurs de la filière ont eu du mal à digérer - même les acteurs des biosourcés, qui n'en demandaient pas tant, ont tenté dans les semaines qui ont suivi d'éteindre l'incendie. Passée une période de sidération, ces annonces ont donné lieu à des semaines d'intenses concertations, voire négociations, entre les pouvoirs publics et les organisations du BTP. Celles-ci ont visiblement été fructueuses, puisque le gouvernement a annoncé, le 18 février 2021, un certain nombre d'ajustements que l'on peut considérer comme significatifs. Carbone, matériaux, Bbio, pompes à chaleurs : Batiactu a joué au "jeu des sept différences" en comparant ligne à ligne les deux dossiers de presse, celui de novembre 2020 et celui de février 2021. Le résultat, sous forme d'infographie, donne à voir la réalité des évolutions concédées par le gouvernement et l'évolution de l'esprit de la RE2020, qui entrera en application le 1er janvier 2022.
Il vous reste 80% à découvrir.
Ce contenu est réservé aux abonnés
Déja abonné ? Se connecter
PROMO ÉTÉ 2022 - abonnement 12 mois ETENDU jusqu’au 30 SEPTEMBRE 2023
Abonnez-vous maintenant pour le lire dans son intégralité
Et bénéficiez aussi :
D’un accès illimité à tous les articles de Batiactu
D’une lecture sans publicité
De toutes les interviews et analyses exclusives de la rédaction
actionclactionfp