Ségolène Royal et Emmanuelle Cosse ont dévoilé, ce vendredi 25 mars 2016, la liste des seize projets retenus dans le cadre de l'appel "Démonstrateurs industriels pour la ville durable". Ces démonstrateurs technologiques doivent permettre d'anticiper les réglementations futures et de valider des solutions concrètes de réduction de l'empreinte environnementale des villes.

"C'est un sujet crucial que celui de l'urbanisation et de la lutte contre les émissions de gaz à effet de serre", déclare en préambule Ségolène Royal. Avant de poursuivre : "Il faut construire et urbaniser autrement. La ville durable est un marché considérable à l'échelle mondiale". La ministre de l'Environnement, venue présenter le résultat du premier appel à projets "Démonstrateurs industriels pour la ville durable" ce vendredi 25 mars 2016, souhaite que les entreprises françaises se fédèrent en véritable réseau d'acteurs et qu'elles bénéficient de procédures simplifiées pour expérimenter des solutions innovantes. "La France dispose d'une législation parmi les plus avancées du monde", s'enorgueillit-elle. "Radicaliser les nouvelles normes c'est créer de nouveaux marchés et anticiper les évolutions futures", annonce Ségolène Royal qui se déclare en faveur de la généralisation à tous les bâtiments d'une conception passive ou à énergie positive, dans un délai de 10 ans.

 

Pour la ministre de l'Environnement, accompagnée pour l'occasion par son homologue du Logement, le résultat de l'appel à projets (voir encadré) contient des "solutions concrètes et innovantes pour réduire l'empreinte environnementale des villes, qu'il s'agisse de diminution des consommations énergétiques, de favorisation des transports durables, d'une meilleure gestion des déchets ou de la réduction du phénomène des îlots de chaleur". Emmanuelle Cosse, pour sa part, souhaite "donner corps au réseau d'acteurs de la ville durable" qui aura "beaucoup de travail". La ministre du Logement a souligné le "véritable succès des éco-quartiers et des éco-cités" avec un engouement pour l'habitat et la ville durables. Concernant l'urbanisme du futur, elle déclare : "Il faudra concevoir les quartiers de demain avec le bâti existant, le patrimoine de nos villes et de nos campagnes".

 

Des initiatives originales pour réinventer l'urbanisme

 

Parmi les projets distingués, Ségolène Royal a mentionné "Smartseille+" mené dans la cité phocéenne qui recèle plusieurs innovations, comme un système de "thalasso-thermie" (production de froid et de chaud à partir de l'eau de mer) et une méthode de dépollution impliquant des champignons. "Les territoires de cet appel d'offres sont variés, puisqu'on retrouve Bordeaux, Rennes, Saint-Etienne, Marie-Galante ou Valenciennes… Il faudra une montée en puissance à partir de ce premier échantillon de démonstrateurs", a-t-elle annoncé. Car, outre une amélioration du cadre de vie des Français et une réduction de l'empreinte écologique des villes, la ministre souhaite que les technologies déployées permettent de créer des emplois dans la transition énergétique, une activité qui ne sera pas délocalisable.

 

La ministre de l'Environnement a annoncé la parution imminente du décret sur les données énergétiques des habitants qui permettra aux communes de mieux gérer ces questions et à des entreprises spécialisées dans les "greentechs" de développer des offres de services spécifiques. Ségolène Royal a aussi précisé que l'ordonnance pour l'expérimentation de boucles locales énergétiques serait transmise au Conseil d'Etat dans les prochains jours. De quoi alimenter de nouveaux projets de réseaux intelligents, de quartiers connectés et de villes de demain. Emmanuelle Cosse a conclu : "Il faut montrer que la ville sobre, solidaire, économe et agréable à vivre, ce n'est pas une utopie".

 

Les seize démonstrateurs industriels pour la ville durable :
- 3D Experiencity Rennes (pôle de compétitivité Images & réseaux, Dassault Systèmes)
- Lyon Living Lab (métropole du Grand Lyon, Bouygues, SPL Lyon Confluence, GE/Alstom)
- Digital Saint-Etienne (Suez, Saint-Etienne Métropole, Cité du Design, Mines de St-Etienne, Université Jean Monnet, Enise)
- Rêves de scènes urbaines (Plaine Commune 93, Vinci, Orange, Véolia, Schneider, Numericable, SNCF, RATP, CEA)
- STEP/HEP - Solutions pour un territoire à énergie positive/Habita(n)ts à énergies positives (ville de Mouveaux, Rabot-Dutilleul Construction, Vilogia)
- Démonstrateur Paris-Saclay (EPPS, communauté d'agglo Versailles Grand Parc 78, CEA…)
- TEST - Transition écologique et sociale des territoires (Aulnoy-lez-Valenciennes, Atelier d'Etudes Environnementales, Armines, GrDF, BC Neoximo, Ridoret Menuiserie, Idex, Cofely Axima)
- Descartes 21 (EPAMarne, Bouygues Energies & Services, Embix, Idex, Linkcity, RATP, Cap Gemini, GE Grid solutions)
- Smartseille+ (EPA Euroméditerranée, Eiffage Développement durable, EDF, Orange, Egis)
- Relais des possibles (communauté de communes du Pays de Fontainebleau, Brie'Nov, Arene IdF, Pacte Sud 77, SNCF…)
- LiFi - Light Fidelity (ville de Palaiseau, EDF, SAEML Scientipôle aménagement, Constructions & Développements Urbains, Smart Lighting Alliance)
- Ile Folien (Valenciennes Métropôle, Voies Navigables de France, Sofilo/EDF)
- Bordeaux Euratlantique Living Lab (EPA Bordeaux, Kéolis, CEA Tech, Bouygues Immobilier, ERDF, Mixener, Embix, FCBA, Xylofutur, Eiffage, Woodeum, Kaufman & Broad, Eiffage, Suez, Engie)
- La ville grandeur nature (station de Chamrousse et communauté de communes du Grésivaudan, Egis, CEA Tech, Orex-Loisirs, Poma, Schneider, Rossignol)
- Marie-Galante, île du tourisme durable (Vinci Construction DOM-TOM, cabinet Maryse Coppet)
- Ville durable Nantes Métropole (ville de Carquefou, SELA Loire Atlantique Développe, Agence d'urbanisme de Nantes, Pellegrino Architectes, Magnum, Energelio, Eiffage, Armor Green, Legrand)

actionclactionfp