Ségolène Royal et Emmanuel Macron ont lancé l'appel à projets "GreenTech" afin que les jeunes pousses liées à la transition énergétique se manifestent. A la clef, 15 millions d'euros de financements pour des start-ups innovantes liées au transport, à l'énergie ou à l'environnement.

Le logo fait penser à une affiche de rock progressif signée Chuck Sperry, et le nom de l'appel à projets "GreenTech" incite à croire que l'initiative se déroule en Californie. Il n'en est rien : ce sont bien deux ministères français qui ont lancé, ce mardi 09 février 2016, une sollicitation auprès des jeunes pousses de l'économie verte, afin qu'elles concourent, elles-aussi, à la transition écologique. En tout, huit "secteurs clés" sont ciblés, dont les économies d'énergie - notamment par le biais d'objets connectés ou d'applications - le bâtiment, les renouvelables, ...
Il vous reste 78% à découvrir.
Ce contenu est réservé aux abonnés
Déja abonné ? Se connecter
Abonnez-vous maintenant pour le lire dans son intégralité
Et bénéficiez aussi :
D’un accès illimité à tous les articles Batiactu+
D’une lecture sans publicité
De toutes les interviews et analyses exclusives de la rédaction