D'après une enquête menée par Le Figaro, 330 entreprises dont 15 dans le secteur de la construction et de l'énergie ont notamment accepté de révéler leurs prévisions d'emplois en CDI en 2015. Parmi les sociétés sondées, des grands groupes, des entreprises familiales, des PME et des start-up : découvrez lesquelles seront créatrices d'emplois et au contraire les réticentes.

Si le nombre de déclarations d'embauche de plus d'un mois dans les secteurs marchands, hors intérim, est bien en repli de 1,2% à fin juillet 2014 sur un an, certaines entreprises dans le secteur de la construction poursuivent leurs recrutements, toutefois sur un rythme nettement plus lent. A en croire l'étude pilotée par le quotidien Le Figaro, ce lundi 15 septembre, 280.986 embauches tous contrats confondus (CDI, CDD) en équivalent temps plein devraient ainsi être réalisés l'année prochaine contre 289.508 en 2014.

 

Recrutement en 2015 - Le Figaro
Recrutement en 2015 - Le Figaro © Le Figaro
GDF Suez devrait embaucher 9.000 personnes en 2015

 

Parmi les sociétés sondées, des grands groupes, des entreprises familiales, des PME et des start-up. Dans le secteur de la construction, c'est GDF Suez, qui décroche la 4ème place du palmarès loin derrière McDonald's France (Effectif 72.000 ; recrutements en 2015 : 30.000). En effet, le premier énergéticien mondial, avec 73.794 employés) devrait recruter, d'après cette étude, 9.000 personnes en 2015, contre 8.700 en 2014. Du côté des contrats à long terme, GDF Suez compte poursuivre sur sa bonne lancée en 2015 : 4.500 contre 4.300 cette année.

 

Dans le haut du classement figure à la 11ème place, Castorama, spécialiste français des magasins du Bricolage, qui compte recruter 900 CDI contre 860 cette année. De son côté, EDF, 12ème, devrait recruter 5.000 salariés contre 6.300 en 2014. Chez Saint-Gobain, 18ème, et le groupe Bouygues, les perspectives d'embauches devraient être limitées, indiquent les chiffres du quotidien. En effet, le spécialiste mondial de l'habitat et des solutions innovantes dans la conception et la distribution ne devrait pas créer davantage d'emplois par rapport à cette année (3.500 en 2015 contre 3.500 en 2014) alors que le géant du BTP devrait enregistrer en 2015 2.900 embauches contre 3.600 en 2014.
A noter, chez ce dernier, une tendance à la baisse des CDI (2.000 contre 2.600 en 2014). Toutefois, le spécialiste de l'immobilier, Foncia, conforte une belle 43ème place avec 1.500 embauches contre 1.300 en en 2014.

 

Autre particularité de l'enquête, des entreprises de plus petite taille comme les magasins de bricolage Bricoman, 103ème, (2.200 salariés) ou Immoprêt, 144ème, (160 salariés) prévoient respectivement moins d'embauches mais visent davantage de contrats de long terme : respectivement 350 et 150.

CDI en berne chez Schneider Electric et Vinci

Enfin, le palmarès du Figaro pointe également les mauvais élèves en matière de recrutement. Parmi eux, on découvre avec grande surprise la 318ème place de Schneider Electric, leader mondial de l'efficacité énergétique, de la distribution électrique, et la gestion des bâtiments et la sécurité aux côtés… du groupe Vinci. Le spécialiste de solutions électriques ne compte pas recruter en 2015 alors qu'il avait sollicité 300 postes en 2014. Même constat, d'ailleurs, chez le groupe de BTP, ses CDI devraient être en berne : 4.000 contre 4.500 en 2014.

 


actionclactionfp