INFOGRAPHIE. Au lendemain de la publication, par les services de l'Etat, des chiffres de la construction de logements en 2020, à quoi s'attendent les promoteurs et autres maîtres d'ouvrage, pour ce début d'année 2021 ? Si les grandes fédérations professionnelles s'alarment, l'enquête trimestrielle de l'Insee sur la promotion immobilière montre un relatif regain d'optimisme du secteur.


Les chiffres de la construction pour l'année 2020 sont tombés fin janvier. Et ils sont mauvais. Ces douze derniers mois, ce sont près de 30.000 logements de moins qui ont été mis en chantier par rapport à 2019, et 65.000 de moins qui ont été autorisés. Pire, selon la Fédération des promoteurs immobiliers (FPI) et le Pôle Habitat-FFB, qui ont publié un communiqué commun, la fin 2020 ne montre "aucun rattrapage des perturbations liées aux confinements", puisqu'au quatrième trimestre, le nombre de permis délivrés est inférieur de 9,4 % au dernier trimestre de 2019.

 

Les deux fédérations voient dans ces chiffres "l'accélération d'une chute de la construction amorcée il y a trois ans", et estiment que "sans action rapide, elle se poursuivrait en 2021". Pour appuyer ce propos, elles relèvent que le logement collectif, particulièrement touché avec -20,7% sur un an, enregistre davantage de mises en chantier que de permis de construire. "L'essentiel de la baisse des mises en chantier, et de l'activité dans le BTP, se trouve donc devant nous", s'alarment la FPI et le Pôle Habitat-FFB.
Il vous reste 72% à découvrir.
Ce contenu est réservé aux abonnés
Déja abonné ? Se connecter
Abonnez-vous maintenant pour le lire dans son intégralité
Et bénéficiez aussi :
D’un accès illimité à tous les articles de Batiactu
D’une lecture sans publicité
De toutes les interviews et analyses exclusives de la rédaction
actionclactionfp