ARCHITECTURE. Comme Batiactu l'avait révélé jeudi, la commission nationale d'aménagement commercial (CNAC) a publié ce vendredi 11 octobre un avis favorable au projet d'extension de surfaces commerciales à la Gare du Nord. Un projet qui "ne paraît pas de nature à déstabiliser le quartier", explique à Batiactu une source proche des discussions de la CNAC.

StatioNord a gagné une bataille mais peut-être pas la guerre. Comme Batiactu l'avait révélé jeudi, la commission nationale d'aménagement commercial (CNAC) a publié ce vendredi 11 octobre un avis favorable au projet d'extension de surfaces commerciales à la Gare du Nord (Paris), porté par cette société commune entre SNCF Gares & Connexions et Ceetrus, la foncière du groupe Auchan. Pour mémoire, la CNAC avait été saisie par SatioNord après l'avis défavorable rendu le 27 juin par la Commission départementale d'aménagement commercial sur le projet d'extension de l'ensemble commercial de la Gare du Nord, qui porterait sa surface de vente totale de 3.569 m² à 18.890 m².

 

"In fine, le projet dans son volet "commerces" ajoute 10.500 mètres carrés accessibles uniquement aux usages de la gare et 8.400 mètres carrés pour tous, ce qui ne paraît pas de nature à déstabiliser le quartier", explique à Batiactu une source proche des discussions de la CNAC. "Montparnasse et la Gare de l'Est ont 120 mètres carrés de surface commerciale par million de voyageurs. Un nombre qui s'élève à 400 mètres carrés dans le cas d'Austerlitz, et qui sera de seulement 63 mètres carrés pour la Gare du Nord, première gare européenne", détaille cette source.

 

Ce projet d'extension, qui s'inscrit dans celui à 600 millions d'euros de transformation de la Gare du Nord, a pris une tournure polémique ces derniers mois. La Ville de Paris, dont le Conseil du 10 juillet avait rendu un avis favorable sur le projet, a fait volte-face. Notamment par la voix de l'adjoint à la maire de Paris en charge de l'urbanisme, Jean-Louis Missika, et par celle d'Alexandra Cordebard, la maire socialiste du Xème arrondissement, où se trouve la gare. Tous deux ont publié le 1er octobre une lettre commune, dans laquelle ils déclaraient que "la Ville de Paris ne serait pas aux côtés de la SNCF pour défendre le projet commercial." Le projet de transformation de la Gare du Nord imaginé par les architectes Valode et Pistre prévoit d'ajouter 88.000 mètres carrés à la superficie de la gare, dont 46.000 mètres carrés de commerces, de bureaux, d'équipements culturels et sportifs.

 

La Ville de Paris proposera des "pistes d'évolution" au Préfet de région et à la SNCF

 

Ce projet d'extension des surfaces commerciales au sein de la gare avait également suscité l'ire d'un collectif d'architectes et d'urbanistes de renom, qui s'étaient fendus d'une tribune dans le journal Le Monde le 3 septembre, fustigeant un projet "indécent, absurde et inacceptable." Depuis, partisans et détracteurs du projet se livrent à une véritable partie de ping-pong pas médias interposés, se renvoyant au visage leurs arguments respectifs. Des partisans qui comptent dans leurs rangs le secrétaire d'Etat aux Transports, Jean-Baptiste Djebarri, et la présidente de la région Ile-de-France et d'Ile-de-France Mobilités, Valérie Pécresse.

 

C'est donc à eux que la CNAC a rendu raison. Benjamin Griveaux, candidat LREM à la mairie de Paris, salue via son compte Twitter "une bonne décision" et attend "une position claire de madame Hidalgo." La Ville de Paris "prend acte de l'avis de la CNAC", indique-t-elle dans un communiqué. Mais "ce projet, qui ne répond pas aux enjeux environnementaux actuels, doit évoluer significativement", estime la municipalité. La Ville proposera donc la semaine prochaine "des pistes d'évolution" au Préfet de région et au président de la SNCF. "Tous les recours contre le permis de construire peuvent encore être entrepris et devront être examinés", prévient de son côté la section du Parti communiste français du 10ème arrondissement, opposée à "la privatisation des espaces de la gare en multipliant par cinq les espaces commerciaux."

actionclactionfp