FINANCES. Les pouvoirs publics annonceront, dans les prochaines semaines, le lancement d'un dispositif visant à accompagner les PME et ETI les plus fragiles ayant contracté un prêt garanti par l'État.

Le remboursement des prêts garantis par l'État (PGE) fait l'objet de certaines inquiétudes de la part d'entreprises particulièrement touchées par la crise économique. Pour répondre à celles-ci, le ministre de l'Économie, Bruno Le Maire, vient d'annoncer ce 17 mai sur LCI qu'un nouveau dispositif allait être lancé dans les prochaines semaines, visant les PME et ETI les plus fragiles. Après avoir annoncé un différé d'un an pour le début du remboursement des PGE (ceux qui devaient commencer à payer en mai 2021 pourront, par exemple, ne le faire qu'en mai 2022), Bercy travaille à un dispositif permettant de repérer, au sein de chaque département, les PME-ETI les plus en difficulté, pour leur proposer un accompagnement. La condition étant que l'entreprise dispose d'une capacité de rebond après la crise.

 

L'annulation des remboursements restera "exceptionnelle"

 

"Tout le dispositif sur lequel nous travaillons actuellement visera à mettre une alerte précoce dans chaque département pour repérer les trois, quatre ou cinq grosses entreprises qui ont besoin de soutien", a précisé le ministre. Dans des cas "exceptionnels", Bruno Le Maire assure que l'État pourra aller jusqu'à annuler les remboursements du PGE.

 

 

Pour rappel, à mars 2021, 132,5 milliards avaient été octroyés à quasiment 655.000 entreprises au titre des PGE, tous secteurs d'activité confondus. Dans le bâtiment et les travaux publics, 11,5 milliards d'euros avaient été débloqués par Bercy pour épauler les artisans et entreprises.

actionclactionfp