Le projet de loi de finances 2017 prévoit également un budget en hausse pour le ministère de l'Environnement, de l'Energie et de la Mer à 16,274 milliards d'euros contre 13,425 Mds€ en 2016. Ces moyens concourent à la mise en œuvre des objectifs poursuivis par la loi transition énergétique pour la croissance verte. Les crédits pour la recherche dans les domaines de l'énergie, du développement et de la mobilité durable augmentent, passant de 1,4 à 1,7 milliard d'euros en 2017.

 

Infrastructures routières. Dans le domaine des transports, l'accent est mis sur l'entretien et le renouvellement des infrastructures grâce à une stabilisation des crédits d'entretien routier. Les dépenses opérationnelles de l'Agence de financement des infrastructures de transport de France (AFITF) sont portées de 1,76 Md€ en 2015 à 2,2 Md€ en 2017.

 

CITE. Bercy précise par ailleurs qu'"au-delà des crédits du budget général, la pérennisation à un niveau élevé des engagements de l'ADEME, du crédit d'impôt transition énergétique et le soutien à la production d'énergie renouvelable désormais retracé sur un compte d'affectation spéciale dédié, concourent fortement à accompagner la transition énergétique. Les investissements d'avenir y contribuent également, et leur troisième volet renforcera encore la place du développement durable."

actioncl