PLAN DE CONTINUITÉ. Les professionnels de la location de matériel n'ont pas cessé le travail malgré l'épidémie de coronavirus et les mesures de confinement, afin d'assurer la maintenance sur les chantiers même suspendus de leurs engins.

Au sein de la fédération DLR, les loueurs de matériels dressent un constat : "la quasi-totalité des chantiers de nos clients sont progressivement arrêtés". Les professionnels reçoivent de plus en plus de demandes de suspension ou d'annulation des contrats de location, alors même que "la remise à disposition de ces matériels" n'est pas envisagée. Ce qui pose évidemment quelques problèmes.

 

Ces professionnels rappellent notamment quelques principes essentiels. Par exemple, et même lorsqu'elles ne sont pas utilisées, les grues à tour "continuent d'être actives afin de s'adapter à leur environnement météorologique. Elles doivent être alimentées électriquement et faire l'objet de contrôles périodiques. Leur gardiennage doit absolument être assuré".

 

Assurer la maintenance et l'intégrité des équipements

 

Les loueurs ont donc décidé d'assurer une continuité de leur activité, afin de maintenir et préserver l'intégrité des équipements sur les chantiers. Des personnels techniques sont donc mobilisés, en prenant toutes les dispositions sanitaires nécessaires, afin de "garantir a minima ces exigences impératives".

 

"Il est de notre devoir d'accompagner nos clients dans cette période mouvementée, notamment sur le plan de la sécurité." Les contrats de locations des matériels et véhicules non restitués en cours "continuent à produire leurs effets".

 

Préparer la reprise

 

Ces mesures doivent par ailleurs permettre "un redémarrage rapide et en toute sécurité des matériels lorsque l'activité reprendra". En espérant que "cette guerre sanitaire ne durera que quelques semaines".

 

"Dans le même temps, nous devons nous préparer à la difficile reprise économique qui suivra et s'étendra sans doute sur plusieurs mois, indique la fédération. Il sera temps ensuite de nous rapprocher de nos clients pour évaluer l'impact financier de ce temps présent."

actionclactionfp