Les étages qui ne peuvent en offrir sont donc alloués à des programmes tiers. Et c'est ainsi que les bureaux s'étagent aux niveaux inférieurs du "Mille-feuille". Le parking ne pouvant s'envisager à Manhattan qu'en superstructure, un seul niveau de parking était prévu dans le projet. "Nous avons alors démontré au client la pertinence d'un parking piloté par robot : les voitures s'étagent donc dans un silo", indique-t-elle.

 

Avant d'ajouter : "Comme, la ville de New York souhaitait aussi voir s'implanter des commerces en rez-de-chaussée dans ce quartier, nous avons convaincu aussi un chef étoilé français, pour s'y installer. Son nom sera dévoilé prochainement."

actioncl