RÉNOVATION ÉNERGÉTIQUE. L'Agence nationale de l'habitat a atteint son objectif de massifier les rénovations de logements, mais veut augmenter la part de rénovations dites globales bénéficiant de la subvention MaPrimeRénov'.


Un an après le lancement de FranceRénov', "vitrine de la rénovation énergétique", d'après Thierry Repentin, le président de l'Anah, l'Agence affiche sa satisfaction, le 24 janvier, à l'occasion de ses vœux, cérémonie qui n'a pas fait l'objet d'un échange avec la presse. Valérie Mancret Taylor, la directrice générale, a fait état d'une année 2022 "dans la continuité de 2021", avec 718.000 logements rénovés, dont plus de 670.000 rénovations énergétiques.

 

La massification appelée par les pouvoirs publics a donc eu lieu l'année précédente, puisque tout début 2022, l'Anah affichait, pour 2021, le nombre de 751.000 logements rénovés, dont 644.000 dossiers MaPrimeRénov'. A l'époque, les attentes pour 2022 étaient de 800.000 rénovations, dont 685.000 MPR.

 

 

L'ambition qualitative, amorcée, doit monter en puissance

 

Parmi les 670.000 rénovations énergétiques lancées l'année dernière,
Il vous reste 79% à découvrir.
Ce contenu est réservé aux abonnés
Déja abonné ? Se connecter

Abonnez-vous maintenant pour le lire dans son intégralité
Et bénéficiez aussi :
D’un accès illimité à tous les articles de Batiactu
D’une lecture sans publicité
De toutes les interviews et analyses exclusives de la rédaction
actionclactionfp