Structure, isolation, passage des réseaux… Les éléments béton préfabriqués MACC3 associent tout un ensemble de fonctions, ce qui permet d'assembler des maisons dans des délais réduits. Découverte d'un pavillon construit à Soultz (Haut-Rhin).

L'avenir est à la préfabrication en usine : de nombreux professionnels de la construction s'accordent pour le dire. Car cette démarche permet de mieux contrôler la qualité des éléments qui sortent d'atelier et qu'elle économise du temps et des efforts sur les chantiers. Chaque industriel imagine donc son propre système novateur qui permet d'allier vitesse et performance thermique, tout en intégrant d'autres fonctionnalités. C'est bien le cas de la société alsacienne MACC3 qui développe et commercialise des éléments constructifs bétons sur-isolés, destinés à la fabrication de maisons passives ou BePos.

 

Elle précise : "Le système intègre en usine les réseaux, le parasismique, l'isolation extérieure et le chauffage dans les murs, alimenté par panneaux photovoltaïques". Les panneaux de béton, coulés en usine, sont donc composés d'un voile béton armé de 12 cm d'épaisseur et d'une isolation par l'extérieur de 30 cm de polystyrène expansé (TH36/TH38), poussée dans le béton frais. Ce dernier remontera dans des découpes en queue d'aronde qui permettront aux deux matériaux de se solidariser au séchage, sans besoin de chevillage ou de colle. Des piliers parasismiques sont incorporés, tous les 50 cm, et les réseaux électriques sont également noyés dans le béton. L'entreprise offre enfin la possibilité d'intégrer des nappes chauffantes, elles-aussi électriques, dans ce même voile. Il en résulte un mur préfabriqué aux performances énergétiques intéressantes, donc une résistance R supérieure à 8. Dans le cas d'une maison construite à Soultz, dans le Haut-Rhin, l'entreprise annonce : "Cette technologie qui compose l'enveloppe extérieure de la maison passive Innovalys permet de répondre aux critères nécessaires à la labellisation PassivHaus".

 

Intégration en usine
Intégration en usine © MACC3

Découvrez la suite de l'article en page 2

actionclactionfp