URBANISME. A l'instar de grandes villes européennes comme Milan et Barcelone, Lyon affiche l'ambition de devenir une puissance économique importante. Elle mise sur ses nouveaux quartiers et son urbanisme en plein renouveau pour attirer les talents.

Cleantech, biotech, cyber sécurité... Lyon, qui a toujours été une ville industrielle, poursuit son développement en accueillant des secteurs d'activité en plein essor. Ces forces économiques lui permettent de faire émerger un éco-système dynamique destiné à séduire les entreprises et jeunes pousses de demain.

 

D'ailleurs, Lyon est ancrée depuis quelques années à la 6ème place d'un classement européen réalisé par le cabinet d'audit EY des régions les plus attractives pour les investissements étrangers. "Les décideurs recherchent l'accès aux talents, la qualité de l'environnement urbain, puis le coût et la qualité de l'immobilier. Ces deux derniers critères étant en dernières positions car ils forment un pré-requis pour séduire les investisseurs. Lyon dispose de l'ensemble de ces atouts", décrit un expert du cabinet EY, responsable du secteur immobilier pour l'Auvergne Rhône-Alpes, à l'occasion d'une présentation Pré-Mipim (salon immobilier).

Des chiffres records

Côté chiffres, avec 594 opérations, la capitale des Gaules affiche un record du nombre de transactions sur le marché de l'immobilier d'entreprise tertiaire en 2017, soit 100 fois plus que la moyenne nationale, selon le spécialiste en conseil immobilier, JLL. Et 2018 devrait confirmer cette tendance avec une demande placée atteignant pour la première fois plus de 300.000 m2. Un succès qui s'explique, entre autres, par une vague de Parisiens Millenials souhaitant s'installer en région, mais aussi par les nouvelles tendances : coworking, start-up, retail connecté...

 

Le centre commercial Lyon-Part Dieu à Lyon et Unibail-Rodamco
Le centre commercial Lyon-Part Dieu à Lyon et Unibail-Rodamco © MVRDV

Du nouveau et du renouveau

Afin d'être en pointe sur ces thèmes et d'accueillir ces nouveaux arrivants, Lyon se façonne, crée des nouveaux quartiers comme La Confluence, La Soie, développe son immobilier de bureaux, et rénove son quartier d'affaires de La Part-Dieu. Sans oublier, enfin, l'ouverture le 27 avril prochain de l'Hôtel Dieu qui accueillera de nombreux commerces, bureaux avant l'inauguration d'un hôtel 4 étoiles et de la cité de la Gastronomie. Un bâtiment historique, qui a lui seul, incarne toute l'ambition de la ville : devenir une capitale économique européenne incontournable. Mais la métropole, qui a toujours conservé son mystère pour préserver sa qualité de vie, saura-t-elle communiquer suffisamment pour développer sa notoriété et son image ? Le défi est lancé.

 

Le quartier de La Part-Dieu, un "futur objet" de curiosité ?
Alors que La Confluence se positionne comme un quartier laboratoire de la ville de demain, Lyon veut faire de La part-Dieu, un quartier d'affaires connecté et agréable à vivre. "Cela doit devenir un objet de curiosité, une référence en Europe", souligne David Kimefeld, président de la métropole. C'est pourquoi ce territoire a été repensé de manière à améliorer la mobilité avec notamment une gare modernisée d'ici à 2020, un centre commercial réaménagé, et un parc tertiaire plus vaste. A l'horizon 2030, La Part-Dieu offrira 1,6 M de m2 de bureaux. A cela s'ajoute une ambition de créer un quartier mixte mêlant activités et logements. Il faudra patienter jusqu'en 2023 pour découvrir le nouveau visage de ce quartier.

actionclactionfp