CONSTRUCTION. Le ministère de la Transition écologique vient de publier les chiffres de la construction de logements et de locaux à fin juillet 2021. Si les autorisations de construire sont en hausse, le nombre de constructions a tout de même baissé.

5,5%, c'est la baisse enregistrée pour la construction de logements entre mai et juillet 2021 par rapport aux trois mois précédents. 95.000 habitations ont été bâties dans l'Hexagone. Les chiffres, dévoilés par le ministère de la Transition écologique ce mardi 31 août, montrent également une progression des logements autorisés, de +2,8% en comparaison aux trois mois précédents. Cela signifie que 125.400 futurs logements ont obtenu leurs permis de construire.

 

Sur la période de mars 2019 à février 2020, le nombre de logements autorisés s'est accru de 1,7%. Aussi, les mises en chantier de logements ont été inférieures (-1,1%) à leur moyenne des douze mois précédant la crise sanitaire. Mais depuis l'an dernier, la construction a progressé de 4,8% et les autorisations se sont, elles, envolées (41,8%). Des chiffres qu'il faut pourtant relativiser car l'année précédente avait été perturbée par le premier confinement pour endiguer l'épidémie de coronavirus.

 

Une embellie pour les mises en chantier

 

Au total, ce sont 445.100 logements qui ont été autorisés à la construction au cours des douze derniers mois, d'août 2020 à juillet 2021. Cela représente un bond de 10,8% (soit 43.500 habitations de plus) par rapport à la même époque l'année d'avant. Pour la même période, les mises en chantier ont également connu une embellie, chiffrée à +8,2%, avec 386.300 logements, soit 29.400 de plus. "Ces progressions s'expliquent en partie par le fait que la période antérieure de comparaison - août 2019 à juillet 2020 - inclut le premier confinement, où les autorisations ont fortement reculé et de nombreux chantiers n'ont pas pu démarrer du fait des contraintes sanitaires", explique le gouvernement.

 

De façon plus détaillée, les logements en résidence enregistrent la meilleure progression, avec +26,9% sur un an, suivi des logements individuels purs (+11,2%), des logements collectifs ordinaires (+4,9%) et des logements individuels groupés (+2,6%).

 

Quid du secteur tertiaire ?

 

Une belle dynamique, à considérer avec modération, est également à noter du côté des locaux. En effet, les enregistrements d'autorisations à la construction de locaux non-résidentiels ont connu une hausse de 16,6% entre mai et juillet 2021, par rapport aux trois mois de l'année 2020, pour s'élever à 9,8 millions de m². "Cette période de 2020 inclut le mois de mai qui avait été très affecté par le premier confinement. Il est donc plus pertinent de prendre pour comparaison les mêmes mois de l'année 2019 ; en comparaison de cette période, les enregistrements d'autorisations des trois derniers mois sont en net retrait (-16,8 %)", préfère mettre en évidence le gouvernement sur son site.

 

Une augmentation de 5,6% des mises en chantier de locaux non-résidentiels, soit 6,2 millions de m², a été constatée par rapport à la même période de l'année 2020. "Ces surfaces commencées sont en nette régression (-16,4%) par rapport à celles enregistrées durant les trois mêmes mois de l'année 2019", communique le ministère de la Transition écologique. "D'août 2020 à juillet 2021, 36,3 millions de m² de locaux non-résidentiels ont été autorisés à la construction, en hausse (+4,3%) par rapport aux 12 mois précédents. Toutefois, cette progression serait presque annulée (+0,4%) sans les permis reçus tardivement."

actionclactionfp