Le premier train à grande vitesse reliant Paris à Barcelone circulera le 15 décembre, vient d'annoncer le chef du gouvernement espagnol, Mariano Rajoy. Objectif : relier Paris à Barcelone en 6h20 et Perpignan à la capitale catalane en 1 heure et 20 minutes.

Paris et Barcelone vont être reliées directement par TGV dès le 15 décembre prochain. Le chef du Gouvernement ibérique, Mariano Rajoy a fait cette annonce, mercredi 27 novembre, en recevant à Madrid le président français François Hollande, soulignant que la mise en service de cette ligne à grande vitesse (LGV) aiderait à "surmonter les barrières et les frontières" entre les pays d'Europe.

 

"Le service commercial de cette ligne commencera le 15 décembre", a déclaré Mariano Rajoy. "Nous assistons à une réussite historique dans les interconnexions hispano-françaises", a-t-il ajouté.

 

Et de souligner un point majeur : "L'ouverture de la LGV permettra de connecter pour la première fois à haute vitesse, la France et l'Espagne, et l'Espagne avec le reste de l'Europe en définitive."

 

Paris-Barcelone en 6h20, sans changement
Le voyage durera six heures et vingt minutes, contre six heures quarante actuellement, avec un changement de train à Figueras, près de la frontière française. "Nous allons mettre 6h20 sans changement, autrefois il fallait prendre un train de nuit, il s'arrêtait à Limoges. Il fallait 11h30", s'est aussi félicité François Hollande.

 

"C'est une grande réussite", a-t-il ajouté, relevant cependant qu'il avait "fallu 20 ans" pour que cette ligne devienne une réalité.

 

Côté professionnels, Jean-Louis Chauzy, président d'Eurosud Transport, s'est félicité par voie de communiqué de cette nouvelle de Madrid. "Cette première interconnexion entre les deux plus grands réseaux à grande vitesse européens va aussi permettre des gains de temps importants entre Barcelone et Montpellier mais aussi Toulouse qui devrait voir la mise en circulation prochaine de trains directs vers la capitale catalane en 3h00 au lieu de 5h00 actuellement", a-t-il souligné. Autre projet, dont l'intérêt et les avancées ont été réaffirmés à Madrid, conformément aux priorités européennes, la liaison ferroviaire Atlantique, tant pour sa partie française que pour sa partie espagnole."

 

Les deux projets vont être, en effet, soumis à l'enquête publique en 2014. L'objectif de 2027 pour la mise en service de Bordeaux-Dax a été entériné ainsi que celui de 2032 pour Dax-frontière.

 

*Eurosud Transport, association qui développe une activité de veille stratégique, et de lobby en faveur des grands projets de transport intéressant Toulouse et sa région avec une priorité donnée aux connexions ferroviaires à grande vitesse avec Paris, les métropoles régionales voisines et l'Espagne, de l'Atlantique à la Méditerranée.

actionclactionfp