Près de cinq ans après sa fermeture, le musée Picasso rouvrira finalement à Paris, à la mi-septembre 2014 -et non en juin, comme prévu initialement- a confirmé le ministère de la Culture et de la Communication. Retour sur la polémique éclatée ce week-end avec l'éclairage de Jean-François Bodin, l'architecte en charge de la rénovation et de l'extension du musée.

Les nombreuses difficultés couvant depuis de longs mois autour de la livraison du musée Picasso dans le 3ème arrondissement à Paris ont éclaté ce week-end. En cause, notamment, la date de réouverture de l'établissement, fermé depuis août 2009 pour des travaux de rénovation et d'extension.

 

Ouvert et installé dans l'hôtel Salé, un hôtel particulier édifié au XVIIe siècle, dans le quartier du Marais, le musée abritant une collection de 5.000 œuvres de Pablo Picasso se refait donc une beauté depuis fin 2011.

 

Le groupe Eiffage, qui assure la maîtrise d'œuvre aux côtés de Jean-François Bodin et associés et Stéphane Touin architecte en chef des Monuments historiques, s'est d'ailleurs engagé à livrer l'Hôtel Salé au 31 mars 2014, avait déclaré, en début d'année, Anne Baldassari, la présidente du musée. "L'aile technique sera livrée le 15 mai. Nous devrions être en mesure d'ouvrir au public avant le 21 juin", avait-elle précisé.

 

Renversement de situation au ministère de la Culture
Toutefois, une polémique a éclaté ce week-end suite aux propos du fils de Pablo Picasso, qui s'est dit "scandalisé et très inquiet" pour l'avenir du musée. Dans un entretien daté du 2 mai au journal Le Figaro, celui qui représente la famille au conseil d'administration, s'est exclamé: "J'ai l'impression que la France se fout de mon père et aussi de ma tête!", exigeant que la ministre de la culture, Aurélie Filippetti, s'engage "à tout faire" pour ouvrir le musée en juin.

 

Le ministère a donc tranché ce dimanche 4 mai, confirmant une première annonce faite en avril: "En l'état actuel de l'avancée du chantier, et à l'issue du dernier comité de pilotage, la présidente du musée Picasso a elle-même proposé une ouverture au plus tôt le 22 juillet. Compte tenu des aléas qui restaient attachés à cette date, la ministre de la culture et de la communication a pris la décision de fixer l'ouverture du musée au public à la mi-septembre."

 

Pas de retard de livraison, selon l'architecte
Mis en cause, l'architecte en charge du projet de la rénovation et de l'extension du musée Picasso, Jean-François Bodin a réagi. "Il n'y a pas eu de retard de livraison", nous confie-t-il. La réception de la 1ère tranche du bâtiment a été prononcée le 30 avril à la date fixée par le directeur général du musée, les PV étant signés ce jour-là. Et le bâtiment a été livré le 31 mars comme convenu dans le contrat. L'hôtel, la nouvelle entrée et les locaux techniques associés sont bel et bien livrés. Par ailleurs, les essais de sécurité y ont été faits. Je confirme que l'ensemble est fonctionnel en matière de climatisation, chauffage et sécurité."

 

Reste alors en travaux la seule aile technique, décidée en 2012 par la ministre Aurélie Filippetti, qui jugeait opportune cette nouvelle tranche de travaux. "Les travaux de l'aile technique, bâtiment essentiel du musée, seront achevés au plus tôt fin mai (…). La réception des travaux liés à cette aile technique est donc absolument impossible avant le mois de juin", affirme le ministère dans le même communiqué.

 

Une ouverture en juin, pas exclue selon l'architecte
Jean-François Bodin renchérit : "La fin de l'aile technique se terminera fin mai prochain. Cette construction permet, en effet, d'abriter le transformateur. Elle offre également au musée, un auditorium, des ateliers pédagogiques et enfin un espace de réserve et des locaux pour le personnel. Quant au jardin, il aurait dû être achevé ce week-end. Le maire du 3ème arrondissement de Paris a demandé le changement d'une pergola."

 

"Est-il vraiment fair-play de la part du maître d'ouvrage de nous mettre ça sur le dos", s'interroge l'architecte, précisant bien que ces dates ne rendent pas incompatibles la possibilité d'ouvrir le bâtiment au mois de juin prochain. "L'ouverture fin juin prochain reste complètement jouable, insiste-t-il. La seule vraie polémique dans ce sujet demeure le sort de la présidente du musée Picasso…" , commente-t-il. En effet, le mandat d'Anne Baladassari court jusqu'en juillet 2015. Son renvoi à multiples reprises évoqué e semble plus d'actualité : le communiqué du ministère réaffirme, que le projet est placé "sous l'autorité de la présidente, Anne Baldassari."

 

"Désormais, nous prenons acte des dates d'ouverture affirmées par le ministère ce dimanche 4 mai. Sauf s'il y a une décision politique, je le répète, on peut le résoudre", conclut l'architecte. A suivre.

 

Réaménagé, l'hôtel Salé dans le Marais comptera au final 37 salles d'expositions, soit 10 de plus qu'avant les travaux. La surface d'exposition passera de 1.600 m² à 3.800 m² tandis que de nouveaux espaces et services seront dévolus à l'accueil des publics.

 


actionclactionfp