"Une réflexion a été menée en amont sur l'évolutivité de ces logements, ce qui s'est traduit par le positionnement des gaines et des ouvertures", nous détaille-t-il. De quoi, selon l'architecte, faire varier la composition des programmes et la distribution des pièces pour transformer, encore, si nécessaire, les appartements en "espaces de travail" plutôt qu'en classiques bureaux. Pour Alain Sarfati, la mixité fonctionnelle est possible : "Les appartements évolutifs ne sont pas un mythe. Ils sont une réalité".

actioncl