La capacité du stade a été réduite à quelque 33.150 places contre 36.500 dans la précédente version -le projet initial, revu à la baisse, en prévoyait 40.000, avec une extension du balcon sur tout le périmètre du stade-, détaille également l'architecte. Ce qui constitue la plus petite jauge du futur Euro 2016.

 

Outre l'installation de la nouvelle pelouse à l'été 2014, l'essentiel des travaux réalisés au bout de deux ans et demi de chantier par le groupement lauréat du gros œuvre composé de Socotrap (mandataire), GBMP et Comminges Bâtiment, a porté sur la démolition et la construction de la totalité des gradins bas (22.500 places), dont la largeur est passée de 60 à 75 cm.

actioncl