Après un rythme soutenu en mars 2016 (+7,1%), l'intérim dans le BTP enregistre une progression (+8,9%) au mois d'avril, souligne le baromètre mensuel Prism'Emploi publié ce lundi.

L'intérim dans le BTP poursuit sa dynamique. Après une hausse brutale de 7,1% en février 2016 et la même augmentation le mois suivant, l'intérim dans le BTP enregistre une progression (+8,9%) au mois d'avril, souligne, lundi 30 mai, le baromètre mensuel Prism'Emploi.

 

Rappelons qu'en fin d'année 2015, seul le BTP faisait encore pâle figure, en enregistrant sur l'ensemble de 2015 une nouvelle baisse de 6,4 %. Les professionnels du secteur l'expliquaient notamment par les baisses des dotations de l'État aux collectivités locales, par les élections municipales en 2014 et par la forte concurrence des travailleurs détachés.

 

L'organisme Prism'Emploi souligne également que l'emploi intérimaire se développe chez les ouvriers qualifiés (+13,2 %), les cadres et professions intermédiaires (+10,7%), les employés (+9,8 %), et les ouvriers non qualifiés (+5,3 %).

 

Toutes les régions en hausse

 

Les effectifs intérimaires augmentent le plus fortement en Ile-de-France (+16,2%), en Pays-de-la-Loire (+16,1 %) et le moins fortement en Auvergne- Rhône-Alpes (+5,5 %), Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées (+3,8 %) et en Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes (+3,7 %).

 

Enfin, les auteurs de cette étude rappellent qu'un niveau de croissance annuel compris entre 0,6% et 0,8% permet de créer des emplois intérimaires. Alors que le seuil permettant aux entreprises de développer de l'emploi durable se situe aux alentours de 1,5%...

actionclactionfp