RÉNOVATIONS ÉNERGÉTIQUES. Loïc Cantin, récemment élu président de la Fnaim, a réitéré, devant le ministre, la demande des professionnels de l'immobilier qu'il représente de décaler le calendrier de l'interdiction de louer. Olivier Klein a opposé une fin de non-recevoir et annoncé le lancement d'une "feuille de route propriétaires bailleurs".


Le Congrès de la Fnaim, les 5 et 6 décembre, à paris, sont l'occasion pour le nouveau président de la fédération, Loïc Cantin, de se présenter. Et pour Jean-Marc Torrollion, qui quitte ses fonctions après plusieurs mandats, de faire le bilan de son action. Une action marquée, ces dernières années, par l'imbroglio autour de la réforme du DPE, couplée au resserrement des conditions de décence énergétique, également appelée interdiction de louer, puisque dans les fait elle va rendre impropre à la location les logements étiquetés G (2025), F (2028) puis, à une échéance plus lointaine, E (2034).

 

Il vous reste 73% à découvrir.
Ce contenu est réservé aux abonnés
Déja abonné ? Se connecter

Abonnez-vous maintenant pour le lire dans son intégralité
Et bénéficiez aussi :
D’un accès illimité à tous les articles de Batiactu
D’une lecture sans publicité
De toutes les interviews et analyses exclusives de la rédaction
actionclactionfp