INTERVIEW. Catherine Vautrin a été nommée présidente de l'ANRU le 31 août dernier. Pour celle qui est aussi présidente de la communauté urbaine du Grand Reims, les sujets du logement et de la ville ont toujours été au cœur de ses préoccupations. Quel est son regard sur l'actualité des derniers mois ? Découvrez ses réflexions, sa vision, son actualité, son message aux professionnels et son portrait en cinq traits.


Mettre de "l'humain dans l'urbain" : depuis ses débuts en politique, alors qu'elle n'était qu'étudiante et conseillère municipale, à aujourd'hui, devenue présidente de l'ANRU, les questions du logement et de la politique de la ville ont toujours été au cœur des actions de Catherine Vautrin. Avec cet objectif comme mantra. L'ancienne ministre et députée (ex-membre du parti LR), un temps pressentie pour prendre la tête du gouvernement actuel, est en effet de l'école Jean-Louis Borloo, "génération 2002", et était à ses côtés lors de la création de l'Agence de rénovation urbaine.

 

Elle travaille aujourd'hui ces questions à tous les échelons, qui se nourrissent de son expérience de chacun : depuis son ancrage territorial à Reims, sa ville de naissance, dont elle est aujourd'hui adjointe au logement, au renouvellement urbain et à la tranquillité résidentielle et présidente de la communauté urbaine, au sein des groupes de travail initiés dans les associations d'élus et désormais à l'ANRU, en prenant à bras le corps cette nouvelle fonction. Ce qui la motive : la rencontre, la richesse de l'écoute et de l'échange, qu'elle pratique notamment au quotidien en tant qu'élue.

 

Une femme de terrain

 

Son prédécesseur à l'ANRU, devenu ministre délégué, chargé du Logement et de la Ville l'a d'ailleurs souligné lors de sa nomination : "Je veux féliciter la nouvelle et première présidente du conseil d'administration de l'ANRU, Catherine Vautrin, dont l'expertise en matière de renouvellement urbain sera précieuse, dans cette phase de mise en œuvre opérationnelle du Nouveau Programme National de Renouvellement Urbain (NPNRU)." Et d'ajouter : "Je suis convaincu qu'elle saura poursuivre et amplifier la transformation profonde des quartiers attendue légitimement par les habitants et l'ensemble de la société. Elle en connaît toutes les vertus sur son territoire."

 

L'Agence Nationale pour la Rénovation Urbaine (ANRU) finance et accompagne la transformation de quartiers de la Politique de la ville partout à travers la France. Aujourd'hui, le NPRU en est à 453 projets validés, dont 393 ont concrètement démarré tandis que le plan "Quartiers résilients" vient d'être lancé.

 

Avec ces entretiens "Grands Témoins", Batiactu vous invite à mieux connaître des personnalités aux horizons divers, mais qui contribuent aujourd'hui, par leurs visions, leurs réflexions et leurs actions, à expliquer, anticiper, façonner, faire exister notre cadre de vie et donc, la société dans laquelle nous voulons vivre.

 

Quels sont aujourd'hui les principaux enjeux et défis de la filière pour Catherine Vautrin ? Quelle est sa vision et quel est son état d'esprit, face aux crises que nous traversons ? Sa feuille de route et son actualité à l'ANRU ? Quel message souhaite-t-elle adresser aux professionnels du secteur ?

 

Batiactu rencontre Catherine Vautrin, présidente de l'ANRU et de la communauté d'agglomération du Grand Reims, pour partager avec elle sa vision de notre secteur, son actualité, mais aussi, pour mieux la connaître et comprendre ce qui l'anime, à travers un portrait en cinq traits.

 

*entretien réalisé en visioconférence, le 7 octobre 2022 (NDLR)

 

Il vous reste 90% à découvrir.
Ce contenu est réservé aux abonnés
Déja abonné ? Se connecter

Abonnez-vous maintenant pour le lire dans son intégralité
Et bénéficiez aussi :
D’un accès illimité à tous les articles de Batiactu
D’une lecture sans publicité
De toutes les interviews et analyses exclusives de la rédaction
actionclactionfp