La gare de Casa-Port à Casablanca (Maroc) réalisée par l'agence AREP

 

"La ville de Casablanca connaît actuellement un essor économique et, par conséquent, un développement urbain considérable, rappelle les architectes de la gare Casa-Port à Casablanca (Maroc), dans sa note d'intention. La ville a engagé de vastes projets, allant de l'éradication des bidonvilles à la transformation du port qui marque aujourd'hui encore une frontière imperméable entre la ville et l'océan." Elle s'inscrit ainsi dans une réflexion globale de recomposition urbaine et entend accompagner la croissance du trafic de voyageurs estimé à 25 millions par an d'ici à 2025.

 

Un "moucharabieh" contemporain

 

Au final, l'architecture de la halle hypostyle se caractérise par une grande couverture de bois et d'acier à la géométrie rigoureuse et permet de maitriser la lumière qui protège les espaces intérieurs.

 

"Elle est ainsi percée de puits de lumière où les rayons jouent avec la structure et créent une ponctuation de l'espace. Sur la façade Ouest, un 'moucharabieh' contemporain crée entre la ville et la gare un filtre qui atténue les rayons du soleil de l'après-midi", expliquent les architectes de l'agence AREP.

 

Cette double-peau est alors composée de panneaux préfabriqués de béton fibré à ultra hautes performance (Ductal) et ajourés selon le dessin d'une trame composée de rectangles alignés sur différents axes, horizontaux, verticaux et diagonaux.

 

"Quant aux matériaux, les éléments structurels en béton et acier sont laissés bruts tout comme le sapin teinté recouvrant le plafond et la pierre recouvrant le sol", concluent les architectes d'AREP.

actioncl