TRANSPORTS. Toutes les lignes de métro du Grand Paris Express seront-elles en service pour les jeux olympiques de 2024 ? Il semblerait que certains chantiers aient pris du retard. Le Gouvernement devrait annoncer prochainement ses arbitrages sur la question.

Alors que le Gouvernement doit annoncer ses arbitrages concernant les projets du Grand Paris Express, plusieurs acteurs s'inquiètent des retards de travaux sur certaines lignes, qui doivent notamment desservir les sites pour les jeux olympiques de 2024. Selon les informations de BFM Paris, seuls certains tronçons seront en service pour l'événement. En revanche, la ligne 17 qui doit relier Saint-Denis à l'aéroport Charles-de-Gaulle pourrait ne pas être en service avant 2025. Un retard gênant alors que ce tronçon était mentionné dans le dossier de candidature de Paris pour les jeux. "On ne sait pas comment on va revenir sur cette promesse", réagit Patrick Renaud, président de l'agglomération Roissy Pays de France, interrogé par BFM Paris.

 

Des retards semblent aussi menacer la ligne 18 entre Orly et le plateau de Saclay, ce qui fait bondir la communauté de l'enseignement supérieur et de la recherche de Saclay. Cette dernière a d'ailleurs adressé, ce 11 janvier, un courrier au Premier ministre dans lequel elle réaffirme que "l'arrivée de la ligne 18 en 2024 est une absolue nécessité pour permettre d'inscrire cet écosystème comme l'un des points névralgiques majeurs de la science et de l'innovation européens".

 

Arbitrage du Gouvernement prévu mi-janvier

 

Ces retards s'expliqueraient notamment par le coût important des travaux et par le fait que le Gouvernement tarde à livrer ses arbitrages concernant le calendrier. Compte-tenu des coûts élevés de ce chantier titanesque, l'Etat pourrait en effet décider d'étaler les travaux pour étaler les coûts dans le temps.

 

Contacté par Batiactu, un membre de la Société du Grand Paris précise qu'en attendant elle poursuit sa feuille de route comme prévu et qu'elle n'a pas constaté ces retards. Au contraire, les "chantiers commencent à se déployer" et montre "une dynamique positive", fait valoir notre contact. Ce dernier nous a cependant précisé que cette dernière est attente de l'arbitrage sur la date de mise en service des lignes qui devrait être annoncé par Edouard Philippe mi-janvier.

actionclactionfp