ENQUETE EXCLUSIVE. A l'occasion d'Enerjmeeting, Batiactu a interrogé les professionnels sur la future réglementation environnementale et le plan de rénovation énergétique. Qu'en pensent-ils ? Quelles sont leurs attentes ? Sont-ils bien informés ? Découvrez les résultats.

La deuxième édition d'Enerjmeeting, qui a lieu ce jeudi 8 mars au Palais Brongniart à Paris, abordera les questions de l'efficacité énergétique et environnementale du bâtiment lors de nombreuses conférences et présentations de retours d'expériences, un rendez-vous dont Philippe Nunès, directeur de l'événement nous a dévoilé les temps forts ce mercredi (Voir le programme de la journée). En amont de cette Journée, Enerjmeeting dévoile l'enquête réalisée par Batiactu, dont voici les résultats en exclusivité.

 

Rénovation énergétique : des professionnels conscients des enjeux

 

Tout d'abord, concernant la rénovation énergétique, l'enquête montre que les professionnels sont conscients des enjeux et ambitieux. Si 52% déclarent juste appliquer la RT dans l'existant, ils sont 38% à appliquer le label effinergie (BBC rénovation), 30% une RT améliorée, 22% la certification NF et HQE, 15% le Label HPE rénovation et 10% à des certifications étrangères comme PassivHaus, Minergie...

 

Pour aider à la massification des rénovations, une très large majorité des professionnels (80%) souhaitent que l'efficacité énergétique et EnR soit un axe de développement. Mais l'accent devra aussi être mis sur la qualité de l'air (48%), l'empreinte carbone (43%), la production d'énergie (Bepos) (29%) et l'acoustique (28%). Pour y parvenir, ils attendent surtout une pérennité des aides et des accompagnements pour les ménages (65%). Ils sont même 37% à demander plus d'aides financières de l'Etat. 33% des professionnels souhaitent également plus d'implication des pouvoirs publics et 21% réclament aussi plus de réglementation et d'obligations de type audits.

 

Enquête EnerJmeeting
Enquête EnerJmeeting

 

Constructions neuves : des professionnels mieux informés


Concernant la future réglementation environnementale et le Label E+C- pour les constructions neuves, les professionnels sont beaucoup plus nombreux (68%) qu'en 2017 (28%) à en connaitre les grandes lignes. Comme pour la rénovation, les professionnels attendent que l'accent soit mis sur l'efficacité énergétique et les EnR (77%), la qualité de l'air (54%) et l'empreinte carbone (50%). La production d'énergie est aussi un axe de développement espéré par 39% des professionnels, tout comme l'acoustique pour 28%. Ils sont aussi 48% a souhaité une plus grande intégration des usages, (22%) de l'échelle îlot/quartier/ville, et 18% du transport.

 

Enquête EnerJmeeting
Enquête EnerJmeeting

 

L'enquête révèle cependant que 71% des professionnels s'inquiètent d'un surcoût de construction. Ils redoutent aussi plus de difficultés de conception (41%) et sur les chantiers (37%). Et 34% craignent un manque de contrôle des pouvoirs publics.

 

Le numérique, véritable opportunité

 

A la question "faut-il une seule réglementation" pour le neuf et la rénovation, les avis sont partagés. Si 52% des professionnels y sont favorables estimant que cela permettra d'obtenir une cohérence et une convergence des exigence du bâtiment, ils sont 48% à ne pas le souhaiter "du fait de contraintes et de cas de figures différents". Enfin, ils sont une grande majorité (88%) à considérer le BIM comme une opportunité au service du bâtiment, tout comme l'intelligence artificielle (59%).

actionclactionfp